BFM Business

Renault et la Slovénie, une histoire qui dure

Renault a noué un partenariat particulier avec la Slovénie, où François Hollande se déplace ce jeudi 25 juillet.

Renault a noué un partenariat particulier avec la Slovénie, où François Hollande se déplace ce jeudi 25 juillet. - -

Si la visite de François Hollande en Slovénie, ce jeudi 25 juillet, est une première historique, les entreprises françaises n'ont pas attendu pour investir dans le pays. L'usine Renault de Novo Mesto est devenue le plus gros exportateur slovène.

François Hollande est en visite officielle en Slovenie, ce jeudi 25 juillet. Un déplacement inédit pour un président français. Le chef de l'Etat va notamment évoquer les relations économiques avec ce petit pays, qui est l’un des partenaires commerciaux historiques de la France. Celle-ci est d'ailleurs le troisième pays investisseur étranger en Slovénie.

La meilleure illustration en est l'usine Renault de Novo Mesto, un des plus grands complexes industriels du pays. Cette usine est depuis des années le plus gros exportateur slovène. Le constructeur français est présent dans le pays depuis plus de 40 ans.

C'est là-bas que Renault a commencé à faire assembler sa Renault 4, en 1972. A l'époque, l'usine était gérée par Revoz, une entreprise slovène historique du secteur automobile.

Taux de productivité élevé

Depuis, Renault a racheté son partenaire et a investi des centaines de millions d'euros pour moderniser le site. L'usine affiche l'un des taux de productivité les plus élevés du secteur automobile européen: 2000 salariés environ et plus de 200.000 véhicules produits chaque année.

Renault en a fait sa principale base de production de ses petits modèles. La Clio y est assemblée depuis 20 ans. La Twingo et la Wind sortent aussi de cette usine.

Le site va encore bénéficier de nouveaux investissements: la future Twingo 3 et la Smart 4 portes, issues du partenariat entre Daimler et Renault, seront assemblées sur place d'ici quelques mois.

Simon Tenenbaum