BFM Business

La Slovénie dévoile son plan "anti-troïka"

Le palais présidentiel slovène à Ljubljana, la capitale du pays.

Le palais présidentiel slovène à Ljubljana, la capitale du pays. - -

Ljubljana a adopté ce jeudi une série de mesures destinée à retrouver un équilibre budgétaire. Le pays veut à tout prix éviter de demander de l'aide à l'Europe et au FMI.

La Slovénie a dévoilé son plan d'attaque pour redresser des finances publiques. Une série de mesures ont été adoptées en Conseil des ministres ce jeudi 9 mai. Ce plan doit désormais être envoyé à Bruxelles. Ljubljana espère ainsi pouvoir s'en sortir seule, sans avoir à recourir à une aide européenne.

La Slovénie a préféré prendre les devants plutôt que d'être acculé à tendre la main, de peur d'être soumise au même régime que Chypre. Ce plan est donc un véritable plan "anti-troika".

Objectif de déficit à 3,3% du PIB en 2014

Augmentation de la TVA de deux points, nouvel impôt sur les biens immobiliers, privatisation de plusieurs entreprises: toutes ces mesures devraient permettre à Slovénie de ramener son déficit budgétaire à 3,3% dès l'an prochain, et de recapitaliser ses banques si besoin.

Car c'est là un des principaux problèmes de l'économie slovène: le secteur bancaire croule sous les créances douteuses depuis l'explosion d'une bulle immobilière. Leurs besoins sont évalués à plus d'1 milliard d'euros.

En plus de ce plan, la Slovénie est récemment revenu sur les marchés. Elle a réussi à lever 2,7 milliards d'euros. L'idée qu'elle soit le prochain maillon faible de la zone euro semble donc s'écarter…

Caroline Morisseau