BFM Business

Réforme fiscale: Fiat Chrysler investira un milliard de dollars aux États-Unis

L'investissement d'un milliard de dollars vise à relocaliser aux Etats-Unis d'ici 2020 la production du pick-up Ram Heavy Duty, fabriqué au Mexique.

L'investissement d'un milliard de dollars vise à relocaliser aux Etats-Unis d'ici 2020 la production du pick-up Ram Heavy Duty, fabriqué au Mexique. - Marco Bertorello-AFP

Le constructeur automobile investira un milliard de dollars dans son usine du Michigan et versera une prime à ses 60.000 employés américains, mettant ces mesures sur le compte de la réforme fiscale du président Trump.

Fiat Chrysler Automobile (FCA) compte rapidement tirer profit de la réforme fiscale de Trump. Le constructeur investira plus d'un milliard de dollars pour moderniser sa chaîne d'assemblage Warren Truck dans l'État du Michigan. Cet investissement viser à relocaliser d'ici 2020 aux États-Unis la production de son pick-up Ram Heavy Duty, actuellement fabriqué au Mexique.

Pour permettre ce transfert de production, le groupe renforcera les équipes de cette usine américaine avec la création de 2.500 emplois, qui vont s'ajouter aux recrutements annoncés il y a un an, a précisé FCA.

Le groupe automobile va également verser une prime exceptionnelle de 2000 dollars dès le deuxième trimestre 2018 à 60.000 employés aux États-Unis, à l'exception des cadres dirigeants. Ce versement doit récompenser "l'engagement des salariés au succès de l'entreprise", a-t-il fait valoir.

"Il est logique que nos employés profitent de l'argent économisé par la réforme fiscale et que nous réagissions à l'amélioration du contexte économique par un investissement dans notre production", a commenté le PDG du constructeur, Sergio Marchionne.

Les décisions prises par FCA ont été immédiatement saluées par Donald Trump dans un tweet (cf ci-dessus). "Chrysler déménage une énorme usine du Mexique dans le Michigan, revenant sur des années de tendances inverses", a-t-il tweeté. "Merci Chrysler, une décision très avisée. Les électeurs du Michigan sont très contents d'avoir voté pour Trump/Pence. Beaucoup d'autres à suivre" a ajouté le président des États-Unis.

Le Congrès américain a adopté fin 2017 le grand projet de réforme fiscale promis par M. Trump qui prévoit notamment une baisse du taux d'imposition des entreprises de 35% à 21%.

F.Bergé avec AFP