BFM Business

Réforme du bonus-malus : coup dur pour Renault

-

- - -

En déficit de 100 millions d’euros, le bonus-malus automobile sera réformé l’an prochain. Les voitures les plus rentables de Renault vont perdre leur bonus, et de nombreux modèles vont voir leur malus augmenter. L’emploi pourrait être impacté.

Taxer les voitures polluantes pour subventionner les voitures propres n’est pas une opération très rentable pour l’Etat : en réalité, le bonus-malus automobile est en déficit et fera perdre, cette année, 100 millions d’euros au budget. Comme tous les ans, le dispositif devrait donc être durci en 2014 pour que les recettes couvrent les dépenses, et Renault devrait en être le grand perdant.

Bonus en baisse pour la Zéo électrique

En effet, les deux voitures qui boostent les ventes de Renault, la Clio et la Captur, perdront toutes les deux leur bonus en 2014. En revanche, le malus va grimper jusqu’à 900 euros pour l’Espace et la gamme Renault Sport et d’autres modèles parmi les plus récents du groupe, comme Dacia, Sandero ou Duster, vont se retrouver frappés d’un malus alors qu’ils en étaient épargnés jusque-là. Et comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, la réforme pourrait aussi avoir des répercussions sur l’emploi : Scénic, Espace, et Zoé, la voiture électrique dont le bonus va passer de 7 000 euros à 6 300, sont produites en France.

Plus d’informations sur BFMBusiness.com

Le titre de l'encadré ici

|||SPECIAL RETRAITES : Poser toutes vos questions à notre expert, en cliquant ici

M. Chaillot avec BFM Business