BFM Business

Rafale: première livraison pour l'Inde

L'avion de combat Rafale, symbole de l'industrie française de la défense.

L'avion de combat Rafale, symbole de l'industrie française de la défense. - Eric BARADAT / AFP

C'est le premier avion livré sur une commande de 36 appareils. L'avion de combat assure aujourd'hui la bonne santé du groupe Dassault

L'Inde prend livraison mardi du premier des 36 Rafale commandés en septembre 2016 à la France qui lorgne de nouveaux marchés pour le renouvellement de la flotte vieillissante d'avions de combat indienne.

La cérémonie, qui se déroule le jour où l'Indian Air Force célèbre son anniversaire, se tient sur le site du constructeur Dassault Aviation à Mérignac, près de Bordeaux, en présence de la ministre française des Armées Florence Parly et de son homologue indien Rajnat Singh.

"Les relations bilatérales entre la France et l'Inde ont énormément progressé ces dernières années. Je me réjouis à l'idée de renforcer et d'approfondir ces liens", a affirmé le ministre indien sur Twitter avant de s'envoler pour la France.

New Delhi a commandé 36 exemplaires de l'avion de combat multirôle français à l'issue d'une longue procédure marquée par les rebondissements.

Le temps presse pour l'armée de l'Air indienne

A l'origine, l'Inde avait lancé en 2007 un appel d'offres international pour 126 appareils, remporté cinq ans plus tard par l'avion de Dassault Aviation.

Engagé depuis dans des négociations exclusives qui portaient notamment sur l'exigence de construire 108 d'entre eux sur place, le gouvernement nationaliste hindou de Narendra Modi a finalement annoncé en avril 2015 l'achat de 36 Rafale construits en France, qui a donné lieu au contrat signé en septembre 2016.

Car le temps presse pour l'armée de l'Air indienne, dont la flotte disparate - elle est composée de Jaguar, Mirage 2000, Sukhoï 30 et Mig 21 et 27- est vieillissante et insuffisante.

Alors qu'elle se fixe pour mandat de faire face à deux conflits simultanés face à la Chine et au Pakistan, l'armée de l'Air indienne est censée être dotée de 42 escadrons quand elle ne peut péniblement en aligner que 33 à l'heure actuelle, selon le Military Balance de l'International Institute for Strategic Studies (IISS).

TL, avec l'AFP