BFM Business

Rafale: l'Inde (enfin) prête à payer les 36 avions?

Le dossier du Rafale en Inde est une longue arlésienne

Le dossier du Rafale en Inde est une longue arlésienne - Frank Pennant - AFP

Un haut fonctionnaire indien a indiqué sur la télévision NDTV que New Delhi était sur le point de signer le contrat portant sur 36 avions de chasses. L'accord définitif serait paraphé le 23 septembre.

La fin d'un (très) long feuilleton? Ce jeudi 15 septembre, un haut fonctionnaire indien de la Défense a déclaré sur la chaîne de télévision NDTV que la finalisation du contrat entre la France et l'Inde sur 36 avions de chasse Rafale n'était qu'une question de jours.

"Nous prévoyons de signer une fois l'approbation donnée", a-t-il déclaré selon des propos rapportés et traduits par l'agence Reuters. Il a également indiqué que le montant du contrat sera arrêté lors de ce même conseil des ministres qui aura lieu la semaine prochaine.

Près de 8 milliards en jeu

Auparavant, la chaîne de télévision NDTV assurait que la signature définitive de ce contrat aurait lieu le 23 septembre prochain, l'Inde déboursant 7,87 milliards d'euros pour acquérir les avions. Il s'agirait alors du plus gros contrat à l'export pour l'aviation militaire tricolore.

Néanmoins, selon Reuters, que ce soit chez Dassault ou au niveaux des ministères de la Défense indien et français, personne n'a assuré avoir la connaissance d'une quelconque date de finalisation de ce long dossier.

Pour rappel, Dassault Aviation avait obtenu en 2012, un contrat d'exclusivité avec l'Inde pour 126 avions de chasse. Les négociations avait alors traîné sans être conclues. Le Premier ministre indien Narendra Modi avait alors décidé de redimensionner ce contrat à 36 exemplaires pour faire face aux besoins urgents de l'Armée de l'air.

J.M.