BFM Business

Rafale: l'accord de vente avec l'Inde "va bientôt" intervenir

Le contrat de vente du Rafale en Inde  traîne depuis deux ans

Le contrat de vente du Rafale en Inde traîne depuis deux ans - Franck Pennant - AFP

Le chef de l'armée de l'air indienne a indiqué au quotidien Hindustan Times de ce mercredi 3 septembre que l'Inde ne peut plus se permettre de retarder la conclusion de ce contrat. Il n'a toutefois pas donné de date.

L'épilogue d'un long feuilleton? Ce mercredi 3 septembre, le chef de l'armée de l'Air indienne, Arup Raha, a indiqué au quotidien Hindustan Times que l'accord final pour l'acquisition de 126 avions de chasse Rafale de Dassault ne tardera pas à être finalisé.

La conclusion de l'accord "va intervenir bientôt", a-t-il ainsi déclaré, tout en refusant de donner une date.

L'armée de l'Air ne peut pas se permettre de retarder encore la conclusion de cet accord, en phase finale de négociations depuis janvier 2012, a précisé le général Arup Raha.

"Cela ne serait pas approprié de modifier le processus maintenant. Le gouvernement a mis en oeuvre un calendrier de travail et les choses avancent assez rapidement sur l'accord de l'avion de chasse", a ajouté le haut responsable militaire indien.

L'Eurofighter en embuscade

Ces propos interviennent alors que l'un des concurrents du Rafale de Dassault Aviation, l'Eurofighter, tente de revenir dans la course pour ce contrat géant.

Début juillet, le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, avait vanté les atouts du concurrent du Rafale auprès du gouvernement indien.

En visite fin juin à New Delhi, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, s'était lui déclaré "confiant" quant à une évolution rapide des discussions.

Le contrat agréé par le précédent gouvernement indien, d'un montant d'environ 12 milliards de dollars (9 milliards d'euros), implique un partage de la technologie et la construction de la plupart des avions en Inde. Il prévoit la livraison de 18 Rafale "clé en main" avant 2015, les 108 restants devant être produits en Inde par le groupe aéronautique Hindustan Aeronautics Ltd.

J.M. avec AFP