BFM Business

PSA se lance dans l’autopartage en passant par l'Amérique du Nord

La C-Zero deviendra-t-elle la star de l'autopartage mondial? C'est l'une des ambitions de PSA.

La C-Zero deviendra-t-elle la star de l'autopartage mondial? C'est l'une des ambitions de PSA. - John Thys - AFP

PSA vient d’investir dans Communauto, un acteur historique de l’autopartage en Amérique du Nord. Une nouvelle étape dans la stratégie du constructeur sur les services connectés et les nouveaux usages de mobilité.

À quelques jours de l’ouverture du Mondial de l’auto, PSA a tenu à dévoiler une nouvelle facette de ses ambitions dans la nouvelle mobilité. Le groupe français s’est associé à MacKinnon, Bennett & Co (MKB), un fonds d’investissement canadien, pour entrer dans le capital de Communauto, l’une des plus anciennes entreprises d’autopartage d’Amérique du Nord, active depuis 22 ans dans 7 villes du Canada. Une entreprise également présente en Ile-de-France où elle revendique une communauté de 6.000 abonnés, dont 600 PME.

Ce service n'est pas encore populaire en France, mais il n'est donc pas inconnu non plus. En 2015, il a conclu un accord avec Toyota France dont le contrat a été signé à l’Hôtel Matignon en présence des Premiers ministres français, Manuel Valls, et québécois, Philippe Couillard.

Le groupe PSA n’a pas précisé le montant de son investissement. Il explique dans un communiqué que cette opération est un coup d’accélérateur pour "consolider sa position de leader en Amérique du Nord et déployer sa stratégie d'électrification". Va-t-il proposer à la communauté Communauto des véhicules électriques comme il compte le faire pour les services d’autopartage du groupe Bolloré à Paris, Lyon et Bordeaux? Le groupe ne le précise pas, même si l'objectif semble cousu de fil blanc.

Nouvelle mobilité: 5% du CA de PSA en 2021

En s’associant à cet acteur nord-américain, Carlos Tavares ajoute une nouvelle corde à son arc dans les services connectés et la nouvelle mobilité. Pour Brigitte Courtehoux, directrice de la business unit services connectés et nouvelles mobilités du groupe, PSA a désormais "la capacité de fournir une gamme complète de services ainsi que des moyens de mobilité adaptés aux besoins de chacun. La stratégie de Communauto se trouve au cœur de ce changement de paradigme".

Ces nouvelles activités, qui sont regroupées sous la marque "Free2Move" devraient représenter un chiffre d‘affaires de 300 millions d’euros sur les 60 milliards d’euros que compte réaliser PSA au global à l'horizon 2021, soit 5% du CA du groupe.

Pascal Samama