BFM Business

PSA réduirait ses capacités de production en France

Le groupe "mettrait sous cocon" la deuxième ligne de production de Mulhouse.

Le groupe "mettrait sous cocon" la deuxième ligne de production de Mulhouse. - -

Le constructeur préparerait la mise sous sommeil d'une ligne de production sur son site de Mulhouse et pourrait faire de même à Poissy. Plus globalement, le groupe cherche à améliorer le taux d'utilisation de ses usines en Europe.

PSA souffle le chaud et le froid sur son site de Mulhouse (Haut-Rhin), qui produit la 2008. Le 29 octobre, le groupe annonçait 140 recrutements dans cette usine, sans préciser s'il s'agissait de CDI, CDD ou contrats d'intérim.

Mais, selon Le Figaro de ce jeudi 21 novembre, PSA devrait prochainement réduire ses capacités de production sur le site alsacien. Plus exactement, le groupe devrait "mettre sous cocon" l'une des deux lignes de production de l'usine mulhousienne.

Un site doit produire 250.000 véhicules par an pour justifier deux lignes de production. Or Mulhouse se situe à 225.000 unités. L'usine de Poissy, qui produit 264.000 véhicules, serait également dans l'œil du cyclone.

Améliorer le taux d'utilisation des usines

Le groupe cherche actuellement à augmenter le taux d'occupation de ses usines européennes, pour le faire passer de 73% à 100%. C'est dans ce but, que le constructeur a négocié des accords de compétitivité avec ses syndicats comme Renault,

Ainsi le "contrat social" auquel PSA est parvenu permettrait la mise sous cocon de ces lignes de production sans avoir besoin de recourir à des négociations sociales.

PSA est en pleine restructuration. Le groupe cherche actuellement à se renforcer, examinant un rapprochement avec son partenaire chinois Dongfeng. En perte chronique sur sa division automobile, le groupe brûle chaque mois pour 100 millions d'euros d'argent frais.

J.M.