BFM Business

PSA et Dongfeng vont concevoir une voiture électrique

PSA et Dongfeng vont encore un peu plus loin dans leur partenariat.

PSA et Dongfeng vont encore un peu plus loin dans leur partenariat. - AFP

"Le constructeur français et son partenaire chinois ont signé deux accords. Ils voudraient notamment concevoir une voiture électrique commune."

PSA Peugeot Citroën a signé deux accords avec son partenaire, le groupe chinois Dongfeng. Le premier accord porte sur la conception d'une version électrique d'une plateforme commune de production existant depuis avril 2015 sur les voitures compactes et moyennes, explique PSA dans un communiqué. 

"La future plateforme électrique e-CMP constitue une étape clé de notre partenariat avec Dongfeng", a commenté Carlos Tavares, cité dans le communiqué. À partir de 2019, elle fournira une offre globale de véhicules 100% électriques pour les marques Peugeot, Citroën, DS et Dongfeng. "Elle nous permettra d'accélérer le développement mondial de nos deux groupes tout en contribuant à l'atteinte de l'objectif CO2 exigeant fixé pour 2020", a-t-il souligné.

Les véhicules produits seront de la taille des Peugeot 208 et 308. Avec la technologie électrique, Dongfeng espère se renforcer sur un marché chinois où, comme le développement de la voiture électrique bénéficie de nombreux avantages, le potentiel est considérable. Pour PSA, c'est l'occasion de disposer d'une zéro émission à bon prix. Des véhicules que le français destine à tous ses marchés. Reste un détail: savoir où seront assemblés les véhicules électriques que PSA commercialisera en Europe.

Accord sur les ressources humaines

Les deux groupes ont également signé un accord-cadre dans le domaine des ressources humaines, "pour accroître les synergies sur le développement à l'international", selon le communiqué.

Ces annonces ont été faites à l'occasion de la présentation d'un nouveau plan de Dongfeng Peugeot Citroën Automobile (DPCA), la coentreprise entre PSA et Dongfeng en Chine, qui y a écoulé 710.000 voitures l'an dernier. Dongfeng Motor, qui possède comme l'État français environ 14% du capital de PSA, est actuellement le deuxième constructeur chinois avec 3,87 millions d'unités vendues en 2015 (16% de parts de marché).

M.S. avec AFP