BFM Business

Préavis de grève des pilotes: le gouvernement évoque "des avancées significatives"

Air France avait affirmé que ce futur mouvement menace son redressement.

Air France avait affirmé que ce futur mouvement menace son redressement. - -

Le secrétaire d'Etat au Transport, Frédéric Cuvillier a évoqué, ce mercredi 30 avril, "des engagements précis", susceptibles de "lever les inquiétudes des pilotes aériens. Leur plus grand syndicat a lancé un un préavis courant du 3 au 30 mai pour préserver leur droit de grève.

Le secrétaire d'Etat aux Transports Frédéric Cuvillier a évoqué, ce mercredi 30 avril, des "avancées significatives" et des "engagements précis" susceptibles de "lever les inquiétudes" des pilotes, qui ont déposé un préavis de grève à partir du 3 mai et jusqu'au 30 mai.

"Je pense que sur cette base (...) nous serons en mesure de lever les inquiétudes qui ont été exprimées", a ajouté Frédéric Cuvillier, laissant ainsi entendre que le préavis de grève du syndicat SNPL France Alpa pourrait être levé.

Air France estime être en péril

Le premier syndicat de pilotes français a, en effet, lancé un appel à la grève du 3 au 30 mai pendant quelques heures chaque jour dans le but notamment d'obtenir l'abrogation de la loi Diard de mars 2012 qui impose que les grévistes se déclarent individuellement comme tels 48 heures avant le début d'un conflit.

Selon le syndicat, la législation en vigueur permet en fait le remplacement des grévistes par des pilotes venus d'autres pays d'Europe, ce qui porterait atteinte au droit de grève.

Mardi, Air France a affirmé que ce futur mouvement mettait en péril la procédure de redressement de l'entreprise.

J.M. avec AFP