BFM Business

Paris: 367 Velib' vandalisés en une nuit par des militants d'extrême gauche

367 Velib' ont été vandalisés dans la nuit de mardi à mercredi.

367 Velib' ont été vandalisés dans la nuit de mardi à mercredi. - -

SUR LES INTERNETS - Un groupe anti-fasciste et anti-capitaliste a crevé les pneus de 367 Velib' dans la nuit de mardi à mercredi. Il entendait protester contre leur fabriquant, JC Decaux, qu'il accuse d'esclavagisme.

367 Vélib' dégradés en une soirée. Dans la nuit de mardi à mercredi, des activistes d'extrême-gauche ont attaqué des vélos en leur crevant les pneus dans l'eEst de Paris et à Montreuil, indique RTL.

"Esclavagisme"

Le groupe qui a revendiqué l'opération, nommé Indymedia, est anti-fasciste et anti-capitaliste. Les militants accusent le fabriquant JC Decaux d'esclavagisme et lui reprochent sa collaboration avec le ministère de la Justice. Le groupe regrette que des mineurs soient envoyés dans les ateliers de l'entreprise pour effectuer des travaux d'intérêt général.

Indymedia affirme par ailleurs que JC Decaux "s'engraisse" sur le dos des prisonniers, car certains détenus de Villepinte réparent des vélos durant leur incarcération. L'entreprise a porté plainte jeudi matin, indique 20minutes.

Maxence Kagni