BFM Business

Nissan ne voit pas d'aspects négatifs au projet Renault-FCA

-

- - TOSHIFUMI KITAMURA / AFP

De son côté, le président de Mitsubishi, s'est lui aussi montré favorable au projet.

Hiroto Saikawa, le directeur général de Nissan, a déclaré mercredi ne pas voir d’aspects négatifs particuliers dans le projet de fusion proposé par Fiat Chrysler Automobiles (FCA) à Renault.

S’exprimant devant la presse à l’issue d’une rencontre entre le constructeur japonais et ses deux partenaires d’alliance que sont Renault et Mitsubishi, il a ajouté voir des opportunités dans ce projet.

Renault a annoncé lundi qu’il allait étudier avec intérêt l’ambitieux projet de fusion que lui a présenté Fiat Chrysler Automobiles et qui donnerait naissance au troisième constructeur automobile mondial.

Hiroto Saikawa a ajouté qu’il revenait aux deux groupes européens de décider de fusionner ou non. “Mais, si possible, nous voudrions voir un résultat qui aille également dans le sens de nos intérêts”, a-t-il souligné.

Osamu Masuko, président de Mitsubishi, a de son côté assuré que les partenaires japonais de Renault n’avaient pas été tenus à l’écart par le groupe français de ses discussions avec FCA.