BFM Business

N'appelez pas le nouvel Espace de Renault "monospace"

Renault ne présente pas son nouvel Espace comme un monospace mais comme un crossover, un terme bien plus vendeur.

Renault ne présente pas son nouvel Espace comme un monospace mais comme un crossover, un terme bien plus vendeur. - Renault

Renault lancera la semaine prochaine son nouvel espace. Mais sur le site de présentation de ce modèle, le constructeur le vend comme un crossover, ces 4X4 des villes, seul segment à gagner du terrain en Europe.

Renault dévoilera la semaine prochaine au mondial de l'automobile son nouvel Espace. Trente ans après la commercialisation du premier monospace, le constructeur s'apprête à présenter la cinquième version. Une occasion que Renault compte saisir pour repositionner ce véhicule.

Dans sa campagne de publicité, on aperçoit un jeune quadragénaire, une femme à ses côtés, mais pas d'enfants. Le message de Renault est clair: le nouvel Espace n'est pas un monospace mais un crossover, pas une familiale mais une génératrice d'émotion. Une sorte de 4X4 des villes, sans les capacités d'un tout terrain. Le nom du site internet dédié à ce modèle est même crossovers.renault.com.

Renault veut rattraper son retard sur un segment vendeur

On y aperçoit quelques clichés du nouvel Espace. Le design extérieur est sportif, l'intérieur donne un sentiment de modernité, avec une tablette tactile et la possibilité de choisir entre différentes couleurs pour l'ambiance lumineuse.

Avec ce repositionnement, Renault veut rattraper son retard. Depuis plus de dix ans, le segment des crossovers est le seul à gagner du terrain en Europe. Depuis quelques mois, Renault multiplie son offre.

Après Captur hier, et Espace aujourd'hui, d'autres Crossovers sont en préparation, dont un modèle à vocation mondiale. Un véhicule développé et fabriqué en France, mais aussi à l'étranger. Ce sera le premier modèle que Renault assemblera dans sa future usine en Chine à partir de 2016.

Mathieu Sevin