BFM Business

Londres va vendre ses parts dans Eurostar

Londres vend ses 40% d'Eurostar

Londres vend ses 40% d'Eurostar - -

Le gouvernement britannique doit annoncer, ce mercredi 4 décembre, qu'il va vendre sa participation dans Eurostar. Il détient 40% du train à grande vitesse reliant Londres à Paris et Bruxelles.

Londres se sépare d'Eurostar. Le gouvernement britannique doit annoncer, ce mercredi 4 décembre, la vente de sa participation de 40% dans le train à grande vitesse reliant Londres à Paris et Bruxelles.

Le vice-ministre britannique du Trésor, Danny Alexander, doit révéler le nouveau plan national d'infrastructure qui déterminera la manière de privatiser 20 milliards de livres ( soit 24,1 milliards d'euros) d'actifs financiers et sociaux sur les six prochaines années, selon des extraits d'un discours qu'il prononcera ce mercredi.

Le gouvernement Cameron espère retirer des centaines de millions de livres de la vente de ses parts dans l'opérateur ferroviaire trans-Manche qui a récemment annoncé une hausse de 10% de ses recettes et de 5% du nombre de ses passagers, par rapport à la même période de l'année précédente.

Modernisation des infrastructures

Cette privatisation fait partie du nouveau plan qui devrait permettre au gouvernement britannique de réaliser 375 milliards de livres d'investissements publics et privés d'ici 2030.

De grandes compagnies d'assurance ont également annoncé leur intention d'investir 25 milliards de livres dans des projets d'infrastructures au cours des cinq prochaines années.

"Ce sont de grandes nouvelles pour les Britanniques parce qu'après des années de négligence, nous avions besoin de réhabiliter les infrastructures du pays en matière d'énergie, de routes, de voies ferrées, de défense contre les inondations, de communication et d'eau", a déclaré le vice-ministre selon la même source.

"Cela va stimuler l'économie britannique en créant des emplois et en facilitant les affaires. Grâce à ces investissements, le Royaume-Uni deviendra un pays où la vie sera meilleure pour les habitants", a-t-il ajouté.

Diane Lacaze & AFP