BFM Business

Les VTC annulent leur mouvement d'action anti-Grandguillaume

L'intersyndicale de VTC a décidé d'annuler le mouvement prévu fin mars. Ils pourraient le reconduire début avril.

L'intersyndicale de VTC a décidé d'annuler le mouvement prévu fin mars. Ils pourraient le reconduire début avril. - Geoffroy Van der Hasselt - AFP

"Les manifestations de VTC prévues fin mars contre les propositions de Laurent Grandguillaume n’auront pas lieu du fait de la présence des LOTI dans le mouvement qui n’est pas appréciée par l'association VTC de France."

Un mouvement de protestation des chauffeurs VTC, initialement prévu fin mars, a été annulé en raison de divergences internes, a-t-on appris vendredi auprès des organisateurs. L'action était notamment dirigée contre les propositions du député PS Laurent Grandguillaume, chargé par le gouvernement de déminer le conflit entre taxis et VTC (véhicules de tourisme avec chauffeur).

Ses préconisations, parmi lesquelles l'indemnisation des licences taxis par l'ensemble de la profession, VTC compris, "mettent au pied du mur l'ensemble des VTC", expliquait dans un tract le syndicat Unsa SCP-VTC et les associations Capa-VTC, Actif-VTC et VTC de France, à l'origine du mouvement.

Mais l'intersyndicale n'a pas tenu, notamment parce que la présence de capacitaires LOTI (transport collectif à la demande) en son sein a irrité l'association VTC de France.

En conséquence, le mouvement initialement prévu les 29 et 30 mars est "reporté voire annulé", la seconde option semblant plus probable, a indiqué à l'AFP Jean-Claude Resnier, porte-parole de VTC de France.

Interrogée, l'Unsa SCP-VTC évoque de son côté un report et une probable mobilisation les 3 et 4 avril, même si les dates définitives ne sont pas arrêtées.

Laurent Grandguillaume devrait remettre au gouvernement ses propositions finalisées le 4 avril, selon les organisations professionnelles.

P.S. avec AFP