BFM Business

Les salariés de Tesla au bord de la crise de nerf à cause de leur parking

-

- - Instagram

Les salariés de l'usine californienne de Tesla vivent un enfer pour se garer sur leur parking sous-dimensionné. Ils ont même créé un compte Instagram pour partager leurs états d'âmes.

Les mauvaises langues pourraient dire qu'il y a plus de voitures sur le parking de l'entreprise Tesla que de Tesla en circulation. Ce serait un peu exagéré. Mais les salariés de l'usine de voitures électriques située à Fremont en Californie n'en peuvent apparemment plus de leur parking. Conçu pour accueillir 4500 voitures, il explose depuis quelques mois. Chaque jour, les quelque 6000 salariés du site s'arrachent les cheveux pour garer leur voiture. Et la situation est si compliquée, qu'un employé a ouvert un compte Instagram où il partage des photos de situations kafkaïennes sur le parking.

-
- © -

Voitures serrées les unes contre les autres comme des sardines.

-
- © -

Véhicules cabossés à force de jouer des pare-chocs.

-
- © -

Voitures garées n'importe où.

-
- © -

Et visites régulières de la fourrière pour enlever les voitures qui bloquent les autres.

La situation est si catastrophique qu'une contravention spéciale Tesla a même été éditée il y a quelques mois. Mais elle n'a aucun effet coercitif et les infractions perdurent sur le parking de Tesla. Ce qui préoccupe juqu'au patron de l'entreprise Elon Musk qui assure au Wall Street Journal vouloir trouver une solution.

Cette histoire peut paraître anecdotique, mais elle est symptomatique de la crise de croissance que risque fort de traverser Tesla. La compagnie qui n'était encore qu'une start-up il y a quelques mois a changé de dimension avec l'annonce de la sortie prochaine de la Model 3, sa voiture électrique "grand public". Depuis, la société a connu quelques déboires comme des retards de livraison, des accidents liés à son mode de conduite autonome.

Cela n'empêche néanmoins pas la Bourse de croire au potentiel de la société d'Elon Musk. Tesla vient en effet de devenir le premier constructeur automobile américain en termes de capitalisation boursière. Avec 51 milliards de dollars de valorisation, l'ex-start-up vaut plus que General Motors et Ford. Des groupes qui produisent respectivement 130 et 87 fois plus de véhicules que Tesla. La société d'Elon Musk n'a elle livré "que" 76.000 voitures en 2016.

-
- © -
Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco