BFM Business

Les compagnies aériennes plébiscitent l'A350 d'Airbus

Il y a un an, Airbus livrait son premier A350. En l'occurrence, à Qatar Airways. Aujourd'hui, même l'exigeant patron de la compagnie du Golfe reconnaît ses qualités exceptionnelles.

L'A350 fait la fierté d'Airbus. Il y a un an, le 22 décembre 2014, l'avionneur livrait le 1er exemplaire de son long courrier à Qatar Airways. Aujourd'hui, quatre compagnies exploitent les 13 exemplaires mis en service cette année. Toutes reconnaissent à cet avion des qualités exceptionnelles.

Il faut dire que sur ce modèle, Airbus a suivi un parcours sans accroc. À la différence de la mise en service émaillée d'incidents de l'A380 et du Dreamliner de Boeing, qui ont accumulés les défauts à leurs débuts, les performances et la fiabilité de l'A350 sont exceptionnelles. Même le très exigeant patron de Qatar Airways, Akbar Al Baker; reconnaît que le gros porteur consomme réellement 25% de kérosène de moins que les avions de la génération précédente.

Après le lancement catastrophique de l'A380, Airbus n'avait pas le droit à l'erreur. Le groupe devait non seulement prouver qu'il avait tenu compte des erreurs passés, mais aussi qu'il était capable de maîtriser de nouvelles technologies. Plus de la moitié de l'A350 est en composite, plus léger et résistant.

À l'arrivée, le succès est là. 775 exemplaires ont été commandés. Plusieurs bastions de Boeing, comme les compagnies Delta et American Airlines, sont tombés. L'avionneur européen doit à présent assurer la montée des cadences de production. L'objectif est d'en livrer 10 exemplaires par mois à partir de 2018.

Mathieu Sevin, édité par N.G.