BFM Business

Le TGV est naturellement plus cher que l'avion, selon Elisabeth Borne

La ministre des Transports l’a affirmé mercredi devant le Sénat. Selon elle, ce phénomène s’explique par le coût des infrastructures, en partie supporté par le prix du billet.

Les usagers l’auront remarqué, notamment lors de la période des fêtes de fin d’année: les tarifs du TGV sont parfois prohibitifs. Pour autant, ce moyen de transport est-il "naturellement plus cher que l’avion?" Oui, selon Elisabeth Borne. L’actuelle ministre des Transports, et ancienne dirigeante de la SNCF, l’a affirmé lors d’une audition au Sénat, comme le rapporte La Tribune.

"Avec l'émergence des compagnies low-cost, le TGV est naturellement plus cher que l'avion, car, quand on a une infrastructure qui coûte 9 milliards d'euros comme c'est le cas pour les lignes Sud-Europe Atlantique (LGV SEA) ou GPSO (Grand projet ferroviaire du sud-ouest), il n'y a pas de magie", a-t-elle ainsi déclaré devant les parlementaires.

"Les collectivités peuvent la financer à 100% mais dans ce cas-là, cela fait beaucoup d'argent pour l'État et les collectivités. Ou alors une partie est portée par le prix du billet. Je pense que chacun peut constater qu'il est très agréable d'aller de Paris à Bordeaux en un peu plus de 2 heures par la ligne SEA mais c'est aussi moins cher de le faire par l'avion et c'est normal". Voilà qui devrait faire plaisir aux professionnels… de l’aérien.

Y.D.