BFM Business

Le Rallye Automobile passe à l'hybride !

Le Championnat du Monde des Rallye WRC va adopter la technologie hybride dès 2022. Un argument marketing important pour les constructeurs qui y participent.

Le Championnat du Monde des Rallye WRC va adopter la technologie hybride dès 2022. Un argument marketing important pour les constructeurs qui y participent. - Andreas SOLARO / AFP

Le championnat WRC va accueillir ses premiers véhicules hybrides en 2022. Un enjeu de performance, d'environnement... et de marketing

La F1 est passée à l'hybride il y a quelques années, la Formula E toute électrique permet d'organiser des Grand Prix en ville, Toyota a encore gagné les 24 heures du Mans cette année grâce à une voiture de course hybride... Il ne manquait plus que le Rallye, pour qui la transition énergétique restait à faire.

C'est désormais chose faite, et les premières voitures hybrides participeront au Championnat du Monde 2022. Les grands constructeurs (Citroën, Hyundai, Toyota, Ford et autres) proposeront chacun une voiture de compétition et son moteur thermique, mais se verront imposer l'équipement électrifié supplémentaire, les composants et les logiciels, les 2 premières années. Le fournisseur de ces solutions n'a pas encore été désigné, mais il s'agira sans doute d'un gros marché au vu de l'exigence en termes de performance et de robustesse... et des retombées marketing.

Test grandeur nature

« L'objectif est double », dit la Fédération Internationale de l'Automobile. « Pouvoir rouler en mode tout électrique dans les zones urbaines (notamment pendant les trajets de liaisons) et fournir un surcroît de puissance électrique dans les épreuves spéciales ». Des visées environnementales donc, en premier lieu, qui vont sans doute permettre au Rallye WRC de « verdir » un peu son image auprès des autorités locales, soucieuses de l'environnement.

Mais l'aspect sportif de ce changement de règle va permettre, tout comme l'Endurance, la Formule 1 ou la Formule E électrique, de tester en compétition et en grandeur nature des dispositifs qui, plus tard, seront intégrés aux voitures de grande série. Ce fut le cas notamment des batteries électriques les plus performantes, et des systèmes de récupération d'énergie au freinage (KERS), désormais en service sur quasiment toutes les voitures électriques et hybrides du marché.

L'hybridation, gage de sportivité?

Cette nouvelle percée de l'hybride dans le monde sportif sera également un puissant outil marketing pour les constructeurs. Face au durcissement des règles environnementales à travers le monde, l'hybridation est en train de devenir un standard, un strict minimum au sein de l'industrie, pour présenter des véhicules efficaces et peu émetteurs de CO2. 

Mais pour cela, ils doivent également sortir les véhicules hybrides de leur réputation de véhicules ennuyeux et peu plaisants à conduire. Certains vendent désormais même l'hybridation comme gage de sportivité, avec des puissances moteur supérieures. C'est notamment le cas de PSA, présent en WRC grâce à Citroën, et qui avec Peugeot entend lancer une ligne spécifique hybride-sport.

Citroën aux avant-postes

L'arrivée de l'hybridation en Championnat du Monde des Rallyes va justifier ce positionnement des marques et enrichir l'offre en la matière. Citroën en particulier, a une carte importante à y jouer, en matière de technologie, de sport et de marketing. Le constructeur le plus en forme de la galaxie PSA, qui va lancer très bientôt ses premiers modèles hybrides rechargeables, court après un nouveau titre de champion du monde des constructeurs en WRC depuis 2012... 

La patronne de Citroën, Linda Jackson, le disait il y a quelques semaines : « Tout change, et je ne vois pas comment, en tant que constructeur, je pourrais continuer à encourager un championnat de Rallye qui ne reflète pas les évolutions de la société ». L'arrivée de l'hybride en Rallye va donc changer la donne, à tous les niveaux.