BFM Business

Le plan de rappel de VW refusé par les États-Unis

-

- - Jewel Samad - AFP

Les autorités américaines ont estimé mardi que le plan proposé par Volkswagen pour rappeler les véhicules concernés par le scandale des moteurs truqués aux États-Unis ne pouvait pas être approuvé en l'état. L'agence californienne de protection de l'environnement (Carb) a indiqué dans un communiqué qu'elle avait "rejeté" ce plan tandis que son homologue fédéral, l'EPA, convenait qu'il n'était pas "acceptable".

"Le plan proposé contient des failles" et "ne répond pas de manière appropriée aux impacts plus généraux (des moteurs truqués, ndlr) sur la performance des véhicules, les émissions (de gaz) et la sécurité", indiqué l'agence californienne dans un communiqué. Le groupe est sous le coup de plusieurs enquêtes aux Etats-Unis pour avoir équipé près de 600.000 de ses voitures dans le pays d'un logiciel faussant le résultat de tests anti-pollution.

L'agence fédérale de protection de l'environnement (EPA) a, elle, indiqué dans un communiqué distinct, convenir que le plan proposé par VW au Carb n'était pas "acceptable". Mercredi, le patron de Volkswagen, Matthias Müller doit présenter d'autres propositions à l'EPA lors d'une rencontre à Washington avec la chef de cette agence fédérale, Gina McCarthy. Volkswagen a avoué avoir installé des logiciels truqueurs sur 11 millions de voitures dans le monde.

N.G. avec AFP