BFM Business

Le patron de la SNCF veut créer "de nouvelles façon de consommer le train"

Guillaume Pépy veut créer des alternatives face à Google et Amazon

Guillaume Pépy veut créer des alternatives face à Google et Amazon - Éric Piermont - AFP

"Dans un entretien au Figaro ce samedi 9 avril , Guillaume Pepy, le président du directoire de la SNCF, revient sur la révolution digitale que connaît sa société. Il explique que le transporteur ferroviaire est encore bien armé pour ne pas se laisser marginaliser."

La révolution digitale est plus que jamais en marche et bouleverse de nombreux secteurs. Guillaume Pepy, le président du directoire de la SNCF, en est bien conscient.

Dans une Interview au Figaro publiée ce samedi 9 avril, il reconnaît que "pour le train, le monde a changé". "Dans le monde d'avant, nos clients étaient schématiquement face à une alternative simple: 'est-ce que je prends le train ou ma voiture?'Aujourd'hui, les choix sont multiples entre l'avion, devenu plus accessible avec le low cost, le train, la voiture, le car mais aussi le covoiturage, l'autopartage, la location entre particuliers, etc…" développe-t-il.

"Le choix est devenu la règle et les clients se sont emparés de ce pouvoir de choisir", poursuit-il. Guillaume Pépy souligne ainsi que l'offre de mobilité a donné naissance aux intégrateurs qui "offrent toutes les possibilités à la fois " et répondent ainsi à la demande de la clientèle.

"Il faut continuer à innover"

"Nous avons à la SNCF notre propre intégrateur avec voyages-sncf.com, parce qu'il faut créer l'alternative à Google et Amazon", rappelle-t-il. Et la SNCF va devoir aller encore plus loin dans la multiplication des offres de mobilité. "Regardez ce qui s'est passé pour le transport aérien: le combat des intégrateurs a été perdu par les compagnies aériennes", fait-il remarquer.

Ce qui n'est pas le cas de son groupe. "Nous avons la chance d'avoir été en phase avec cette révolution du marché. Voyages-sncf.com a été créée il y a 15 ans, l'année même où Google débarquait en France. Nous maîtrisons encore à 95% la distribution de nous billets", explique le patron de la SNCF.

Pas une raison pour se relâcher pour autant. "Il faut continuer à innover. Il faut inventer de nouvelles façons de consommer le train", considère Guillaume Pepy. Ce qu'il assure faire notamment via le TGV low cost Ouigo ou les abonnements TGV qui "fonctionnent sur le modèle des forfaits mobiles".

J.M.