BFM Business

Le nouveau plan d'Air France pour faire la paix avec ses salariés

Air France tente de renouer le dialogue avec ses partenaires sociaux

Air France tente de renouer le dialogue avec ses partenaires sociaux - Thomas Samsons - AFP

Le groupe a dévoilé ce vendredi son "plan de croissance", qui prévoit notamment une augmentation de sa flotte long-courrier d'ici à 2020. Le communiqué officiel ne confirme néanmoins pas toutes les informations divulguées par les syndicats un peu plus tôt.

Air France veut repartir de l'avant après les discussions cet automne autour du Plan Perform 2020 qui avait conduit à d'importantes tensions avec les partenaires sociaux. Avec pour point d'orgue les violences et la fameuse image de la chemise déchirée de son DRH, Xavier Broseta, lors du comité central d'entreprise du 5 octobre dernier.

Pour tourner la page et repartir sur de meilleures bases avec les représentants du personnel, la compagnie aérienne a présenté ce vendredi 15 janvier lors d'un comité central d'entreprise (CCE) son projet dit de "croissance" aux représentants du personnel.

Sur le plan social, la direction de l'avionneur a joué la carte de l'apaisement. "Une négociation sur la gestion de l'emploi vient de s'achever avec les organisations représentatives du sol et permettra, après signature, de garantir l'absence de départs contraints jusqu'en juin 2018", souligne le communiqué de la compagnie.

Voilà pour le personnel au sol. En revanche, concernant les pilotes et les PNC, Air France entretient le flou. La compagnie évoque seulement des négociations à venir avec les instances représentatives des deux métiers. 

Un peu plus tôt ce matin, les syndicats avaient pourtant affirmé que la direction s'était dit prête à renoncer à la suppression de 2.000 postes à partir de 2017. Et même -une information que la direction ne fait pas figurer dans son communiqué-, qu'elle envisageait d'embaucher des pilotes, des hôtesses et des stewards d'ici à l'an prochain. Les représentants du personnel évoquaient en outre des primes d'intéressements et de participation au titre de l'année 2015. 

Croissance de la flotte long-courrier

La compagnie aérienne dévoile néanmoins de nouvelles ambitions. Dans le détail, Air France prévoit désormais d'augmenter ses capacités en long courrier de 2% à 3% par an de 2017 à 2020. En conséquence, la compagnie prévoit d'augmenter sa flotte long-courrier. Elle indique qu'elle compte "ajouter" sept appareils à sa flotte. Ce qui peut vouloir dire qu'elle achèterait sept nouveaux avions, ou bien qu'elle en acquièrerait davantage, et se débarrasserait du même coup de vieux modèles très gourmands en carburant. Air France envisage en outre d'ouvrir une ou deux nouvelles destinations lointaines. 

Le court et le moyen-courrier n'est pas oublié. Transavia France verra ainsi sa flotte passer de 26 avions en 2016 à 40 avions en 2020. De plus, la direction a assuré aux syndicats que l'ensemble de ses investissements atteindraient 1 milliard d'euros d'ici à 2020.

Tous ces efforts auront un prix. Dans le communiqué, le PDG d'Air France, Frédéric Gagey, explique que "cette adaptation de Perform 2020 sera rendue possible par la recherche de compromis équilibrés". Les syndicats évoquaient justement ce matin la condition fixée par la direction à ces efforts: que les salariés, en particulier les pilotes et le personnel navigant commercial, s'engagent à réaliser des gains de productivité. La balle est donc dans le camp de ces derniers.

Suivez le cours de Bourse d'Air France - KLM en temps réel en cliquant ici.

La rédaction