BFM Business

Le modeste et symbolique retour aux bénéfices de Seat 

En 2015, Seat est redevenu rentable pour la première fois depuis 2008. La marque est entrée sur le marché des SUV avec l'Ateca, présenté début mars 2016, au salon de Genève.

En 2015, Seat est redevenu rentable pour la première fois depuis 2008. La marque est entrée sur le marché des SUV avec l'Ateca, présenté début mars 2016, au salon de Genève. - Fabrice Coffrini-AFP

"Le constructeur automobile espagnol Seat a dégagé 6 millions d'euros de bénéfice net. Un redressement attendu après des pertes successives engrangées depuis 2009 par la filiale de Volkswagen."

Seat repasse dans le vert bien qu'il ait été en première ligne dans le scandale des moteurs diesel truqués de sa maison-mère Volkswagen. Le constructeur espagnol affiche des performances économiques et commerciales à la hausse après 6 années de pertes successives qui désespéraient la maison-mère Volkswagen. Seat a réalisé un chiffre d'affaires de 8,3 milliards d'euros (11% de plus qu'en 2014) et un bénéfice net de 6 millions d'euros, modeste mais symbolique de son redressement alors qu'il avait encore perdu 66 millions d'euros en 2014.

La marque ibérique prétend même qu'il s'agit globalement des meilleurs résultats de son histoire. Seat a ainsi amélioré son Ebidta de 30% qui a atteint 390 millions d'euros. Seul petit bémol: son résultat d'exploitation, même s'il s'est amélioré de 96%, est encore resté négatif de 7 millions d'euros contre - 167 millions en 2014.

La barre des 400.000 voitures vendues a été franchie

Ses ventes sont à la hausse avec plus de 400.000 véhicules vendus à travers le monde, en raison notamment des bons résultats commerciaux des modèles Leon et Ibiza, qui totalisaient respectivement 160.900 (+4,4%) et 153.600 (+2,4%) unités vendues. En Allemagne, son premier marché, ses ventes ont progressé pour la cinquième année consécutive, atteignant 90.000 voitures commercialisées en 2015.

En 2015, le constructeur a dépensé 586 millions d'euros en investissements ainsi qu'en recherche et développement, alors que le constructeur vient de présenter au salon de Génève, début mars 2016, son SUV, l'Ateca. Seat a confirmé la sortie en 2017, d'un petit "frère" de son tout nouveau SUV, basé sur la future Ibiza, qui sera lancée aussi l'an prochain et qui sera développée et fabriquée dans son usine catalane de Martorell en Espagne. 

Frédéric Bergé