BFM Business

Le marché automobile européen en chute libre

Le marché européen a baissé de 8,7% au mois de janvier 2013

Le marché européen a baissé de 8,7% au mois de janvier 2013 - -

Les immatriculations automobiles dans l'Union européenne ont connu leur plus faible niveau depuis 1990, selon les données publiées ce mardi 19 février par l'ACEA. Le haut de gamme continue toutefois de tirer son épingle du jeu.

Le marché automobile européen continue sa descente aux enfers. Ce mardi 19 février, les chiffres publiés par l’Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA) font état de ventes de véhicules neufs en baisse de 8,7% au mois de janvier par rapport au même mois de l’année précédente.

En termes de volumes, les immatriculations se sont élevées à 885 159 véhicules, "un niveau qui atteint un plus bas historique pour un mois de janvier, depuis 1990" et la création de son suivi statistique, note l’ACEA.

Le Vieux Continent reste touché par une conjoncture très difficile, la zone euro ayant encore vu son PIB reculer de 0,6% au quatrième trimestre 2012. Les constructeurs tentent également de s’adapter à d’importantes surcapacités de production sur plusieurs de leurs sites.

L’exemple le plus parlant est Renault qui entame, ce mardi 19 janvier, un nouveau round de négociations sur un accorde de compétitivité concernant ses sites français, après avoir déjà réussi à obtenir d’importantes avancées en Espagne.

Le marché britannique en hausse

Dans le détail, le marché reste toutefois contrasté. Les ventes au Royaume-Uni continuent de progresser sans relâche depuis 13 mois. En janvier, le marché domestique a même augmenté de 11,5%. En revanche l’Europe continentale souffre : l’Allemagne, premier marché européen, accélère sa chute, à 8,6% après avoir limité la casse en 2012 (-3%). L’Italie (-17,6%) et la France (-15,1%) poursuivent leur dégringolade.

Au niveau des constructeurs, PSA a énormément souffert, avec une baisse de 16%. Fait notable : Renault commence à enrayer sa chute. La marque au losange a vu ses immatriculations baisser de 5% au mois de janvier, alors qu'en 2012, elle avait connu un plongeon de 19%.

Le premier constructeur européen, Volkswagen, n’est pas épargné, avec une baisse de 5,2%. En revanche le haut de gamme continue de tenir la route : les ventes de BMW augmentent de 6,6%, celles de Daimler progressent de 3,7%, celles de Jaguar de 21,5%.

Julien Marion