BFM Business

Le marché auto européen a mis la gomme en février

Le marché automobile européen a passé la sixième en février, grâce au 29 et à l'Italie.

Le marché automobile européen a passé la sixième en février, grâce au 29 et à l'Italie. - Alexandre Vialle - Flickr - CC

"Les ventes de voitures ont passé la sixième en Europe en février. Le marché a bondi de plus de 14%, selon l'association européenne des constructeurs, l'Acea, notamment grâce à l'année bissextile."

Un 29 février qui aura mis du baume au cœur des constructeurs. Grâce à ce jour ouvré en plus, outre la grande forme du marché italien, le marché automobile a décollé en février. Les ventes de voitures sur le continent ont progressé de 14,3% sur un an, selon les chiffres publiés mercredi par l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA). Sur un mois, la hausse est de plus de 10%.

C'est le trentième mois consécutif où le marché automobile européen progresse. Avec des situations contrastées selon les pays, même si tous ont connu une expansion. Par exemple, l'Italie a clairement tiré le marché, avec une hausse des immatriculations de 27,3%. Belles progressions aussi en France (+13%), en Espagne (+12,6%) et en Allemagne (+12%).

VW perd des parts de marché

Alors que 1,05 million de voitures particulières neuves ont été mises sur les routes de l'UE le mois dernier, PSA Peugeot Citroën a suivi la tendance (+13,2%), faisant mieux que son rival français Renault (+10,1%) et que le groupe Volkswagen, toujours aux prises avec le scandale des moteurs truqués (+8%).

Le constructeur allemand est néanmoins resté de loin le premier groupe automobile européen le mois dernier. Mais le rythme de croissance de ses ventes, inférieur à la tendance générale, s'est logiquement traduit par des pertes de part de marché: 23,9% contre 25,3% en février 2015.

L'ACEA, après une année 2015 marquée par une hausse vigoureuse des immatriculations (+9,3%) qui avait permis d'atteindre 13,7 millions d'unités, encore loin du record d'avant-crise (près de 16 millions en 2007), a fait preuve de prudence dans ses prévisions pour 2016, tablant jusqu'ici sur 2%.

N.G. avec AFP