BFM Business

Le coût des embouteillages a atteint 17 milliards d’euros en 2013

Les embouteillages pourraient coûter 22 milliards d'euros en 2030.

Les embouteillages pourraient coûter 22 milliards d'euros en 2030. - Pierre Andrieu - AFP

Selon une étude publiée ce mardi, la facture liée aux embouteillages en France va encore s’alourdir au fil des années. En 2030, elle pourrait ainsi atteindre 22 milliards d’euros.

Chaque jour en France, 46 millions d’euros sont dépensés à cause des embouteillages. C’est ce qui ressort d’une étude menée par le fournisseur d’info trafic Inrix, publiée mardi 14 octobre. Au total, la facture s’est ainsi élevée à 17 milliards d’euros en 2013.

Pour obtenir des résultats chiffrés, les auteurs de l’étude ont additionné les coûts liés au temps perdu (notamment en termes de production pour les entreprises) et au carburant gaspillé, mais aussi les dépenses supplémentaires dues aux difficultés pour se déplacer. Ainsi, "le transport de marchandises devient plus onéreux, tout comme les trajets pour se rendre à une réunion professionnelle. Ces hausses sont ensuite répercutées sur les prix des produits de grande consommation", explique INRIX, cité par Le Figaro.

221 milliards de coût pour les économies occidentales en 2030

Plus inquiétant : le coût des embouteillages en France n’est pas prêt de diminuer. Selon l’étude, il pourrait s’élever à 22 milliards d’euros en 2030. La faute à l’augmentation du parc automobile, à l’intensification du trafic, et à l’accroissement de la population. Il s'agirait d'une hausse de 31%, soit la troisième plus forte à l’échelle de l’Europe et des Etats-Unis derrière le Royaume-Uni (+63%) et justement les Etats-Unis (+50%).

Au total, l’étude prévoit que le coût total de bouchons s’élèvera à 221 milliards d’euros pour les économies occidentales à cette date. Soit 70 milliards d’euros de plus qu’en 2013.

Y.D.