BFM Business

Le consortium SNCM-CMN continuera de desservir la Corse

La SNCM doit rembourser 220 millions d'euros d'aides publiques.

La SNCM doit rembourser 220 millions d'euros d'aides publiques. - -

L'Assemblée de Corse a attribué, ce vendredi 6 septembre, l'exploitation de la liaison maritime entre l'île et Marseille à ces deux sociétés partenaires, pour la période 2014-2024. Une annonce qui survient à un moment où la SNCM fait face à d'importantes difficultés.

L'annonce était attendue. Ce vendredi 6 septembre, l'Assemblée de Corse a attribué la délégation de service public (DSP) maritime pour les liaisons entre l'île et Marseille de 2014 à 2024 au consortium formé par Société nationale Corse Méditérranée (SNCM) et CMN Méridonial.

Ce tandem historique était le seul à répondre au cahier des charges de la Collectivité territoriale de Corse (CTC) pour cette DSP, après le rejet, en juin par l'Assemblée, de la candidature de la compagnie concurrente Corsica Ferries.

220 millions d'euros à rembourser

Cette annonce survient alors que la SNCM connaît d'importantes difficultés. En juin dernier, la Commission européenne a sommé la société corse de rembourser 220 millions d'euros d'aides publiques, versées en périodes pleines de la saison touristique, de 2007à 2013.

Saisie par le concurrent italien Corsica Ferries, Bruxelles avait jugé que ces aides ne compensaient pas un réel besoin de service public et procurait dès lors un avantage indu à la SNCM.

"Bruxelles voudrait faire couler le navire SNCM qu'elle ne s'y prendrait pas autrement", déclarait, à l'époque, Eugène Castelli, le président PS de la communauté urbaine de Marseille.

L'Etat conteste

Le gouvernement français conteste en l'état le verdict de l'exécutif européen. Il estime ainsi que ces subventions complémentaires correspondent à un réel besoin de service public.

L'Etat vient toutefois de perdre une première manche dans le bras de fer qui l'oppose à Bruxelles. Le 30 août dernier la justice européenne a rejeté le sursis à exécution demandé par la SNCM sur le remboursement de ces 220 millions d'euros d'aide.

J.M. avec AFP