BFM Business

La SNCF lance un site pour rembourser ses usagers franciliens

De nombreuses grèves ont touché la compagnie ferroviaire au printemps.

De nombreuses grèves ont touché la compagnie ferroviaire au printemps. - Kenzo Tribouillard - AFP

Les passagers d'Ile-de-France ayant été touchés par les grèves et les inondations du printemps pourront prétendre à un remboursement partiel de leur abonnement.

Les usagers de la SNCF en Île-de-France touchés par les grèves et les inondations du printemps pourront se faire rembourser jusqu'à 20 euros via un site internet accessible à partir du 27 juillet, ont annoncé mardi la compagnie ferroviaire et la région.

Les remboursements seront accordés aux voyageurs disposant d'un abonnement "annuel ou mensuel actif en mai ou juin" et habitant à proximité des lignes "dont le service garanti n'a pas été respecté pendant la grève au moins une journée", ont informé SNCF Transilien et le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) dans un communiqué.

Le "service garanti", fixé à au moins un train sur trois, n'a ainsi pas été assuré sur six lignes de train (B, D, E, H, P, R), ainsi que sur une partie de la ligne U et la totalité du tramway T4. Sur les lignes C et N, les interruptions de trafic en raison des pluies et des inondations début juin donneront également droit à dédommagement.

Le montant a été fixé à 20 euros pour les forfaits Navigo, 10,60 pour les forfaits Imagine'R (moins de 27 ans) et 5 euros pour les forfaits Solidarité Mois (aide sociale).

Plus d'un million de personnes éligibles

Seront éligibles les abonnés résidant dans les communes où se situent les gares ou dans les communes limitrophes. "On a la liste des codes postaux", a déclaré Alain Krakovitch, directeur de SNCF Transilien, lors d'une conférence de presse.

Les recalés auront quand même "la possibilité de faire une réclamation", par exemple pour les Parisiens travaillant en banlieue, a-t-il ajouté.

"Plus d'un million de personnes" pourront prétendre à ce remboursement, a affirmé Valérie Pécresse, présidente de la région et du Stif, précisant que le coût total de la mesure était estimé à 15 millions d'euros, dont 4 millions à la charge du Stif. 

"C'est un message de respect des voyageurs", a-t-elle poursuivi, saluant la création par la SNCF d'un site internet spécifique plutôt que le traditionnel remboursement au guichet, souvent dissuasif.

Le site mondedommagement.transilien.com sera ouvert du 27 juillet au 30 septembre.

Y.D. avec AFP