BFM Eco

La RATP se penche sur les causes de plusieurs incendies de bus

En novembre dernier, un bus avait pris feu rue du Bac à Paris.

En novembre dernier, un bus avait pris feu rue du Bac à Paris. - @MocTRI Twitter

Des problèmes électriques seraient à l'origine d'incendies qui ont ravagé quatre bus de la RATP en l'espace de quelques mois.

Les quatre incendies n'ont heureusement pas fait de victimes mais auraient pu avoir des conséquences dramatiques. Entre novembre et février, quatre bus de la RATP sont partis en fumée en plein service à Paris ou encore à Créteil. C'était le cas en février dernier rue Monge où en quelques minutes un bus de la ligne 63 a été détruit en quasi-totalité.

Comme le rapporte Le Parisien, le CHSCT de la RATP examine ce mardi un rapport interne sur les causes de ces incendies accidentels. Ces conclusions mettent en avant des "des problèmes récurrents intervenant au niveau électrique". A chaque fois, des court-circuits d'origine différente ont provoqué le départ de feu: interférence des câbles du circuit électrique, surchauffe de batterie, vis manquante ou encore problème de démarreur.

Des incendies "à la baisse" ces dernières années

Après les incendies des quatre bus (trois de la marque Iveco et un de la marque Scania) la RATP a réalisé des inspections sur l'ensemble du parc et veut rassurer, expliquant que malgré ces quatre incidents "la tendance globale des départs de feu à bord des autobus est à la baisse ces dernières années".

Cependant du côté du CHSCT, un représentant du personnel s'étonne d'assister à des incendies sur "une période aussi rapprochée" et réclame "des audits plus fréquents sur l'ensemble du parc". La "politique de productivité" de la RATP ainsi que la baisse des effectifs de la maintenance sont aussi mis en cause. 

C. B