BFM Business

La grève des pilotes a coûté 40 millions d’euros à Air France

Le mouvement social de mi-juin a été mené par des pilotes qui s'opposent à la modification de certaines règles de rémunération.

Le mouvement social de mi-juin a été mené par des pilotes qui s'opposent à la modification de certaines règles de rémunération. - AFP

Le mouvement social survenu du 11 au 14 juin dernier avait conduit à l’annulation d’environ 20% des vols que devait assurer la compagnie aérienne.

Le bilan du mois de juin est négatif pour Air-France-KLM. La recette unitaire au siège kilomètre offert du groupe - hors Transavia-, est en baisse d'environ 5% en juin. La compagnie accuse le coup après la grève des pilotes survenue du 11 au 14 juin, qui avait conduit à l’annulation de 20% des vols en moyenne. "L'impact de la grève des pilotes sur le résultat d'exploitation de juin est estimé à environ 40 millions d'euros", selon l’alliance franco-néerlandaise.

7 millions de passagers

Le trafic passagers d'Air France-KLM, hors Transavia, la compagnie low cost du groupe, a enregistré une baisse de 1,9% au mois de juin avec 7 millions de passagers transportés. La baisse de la recette unitaire est due à "un déséquilibre croissant entre l'offre et la demande sur les différentes régions du réseau" et "un affaiblissement des flux vers la France", souligne le groupe. Hors grève, la capacité est restée stable (-0,2%) par rapport à juin 2015.

Ce mouvement social de mi-juin a été mené par des pilotes qui s'opposent à la modification de certaines règles de rémunération, décidée par la direction au 1er juin. Le SNPL estime que cette modification entraînera une "baisse de salaire de 5%". Ils réclament par ailleurs des garanties sur l'activité de la compagnie Air France, en perte de vitesse, selon eux, par rapport aux autres composantes du groupe Air France-KLM (Transavia, Hop! et KLM).

Janaillac évite une deuxième grève

L’impact du mécontentement aurait pu être pire. Une grève avait été programmée du 24 au 27 juin, mais le nouveau PDG du groupe, Jean-Marc Janaillac, a réussi à la désamorcer en demandant aux syndicats de ne pas "déclencher de nouveau mouvement (...) jusqu'au 1er novembre", le temps pour lui de bâtir un nouveau "projet stratégique" tourné vers la croissance. Il est officiellement entré en fonction lundi 4 juillet. 

Par ailleurs, le coefficient d'occupation sur le long-courrier a été en légère baisse et stable sur le court et moyen-courrier. L'activité de Transavia a continué à croître avec 1,3 million de passagers transportés soit une hausse de 19,4% et une capacité en hausse de 10,5% attribuable à Transavia France et au développement de la base de Munich ouverte au printemps. Pour l'ensemble du groupe (Air France, KLM, HOP!, Transavia), la capacité en siège kilomètre offert a été en baisse de 0,5% et le nombre de passagers s'est élevé à 8,3 millions, en hausse de 1%.

A.R. avec AFP