BFM Business

La grève des pilotes a coûté 100 millions d'euros à Lufthansa

4.500 vols avaient dû être annulés

4.500 vols avaient dû être annulés - Christophe Stache - AFP

Les six de jours de débrayage qu'a connu la compagnie ont amputé son résultat d'environ 100 millions d'euros au quatrième trimestre.

Les six journées de grève des pilotes d'avion de Lufthansa en novembre ont coûté quelque 100 millions d'euros à la compagnie aérienne, a indiqué vendredi le groupe dans un communiqué.

"Les grèves ont pesé sur le résultat du groupe Lufthansa à hauteur d'environ 100 millions d'euros au quatrième trimestre", précise Lufthansa.

Sur fond de désaccords tenaces sur les augmentations de salaire des pilotes, le syndicat professionnel Cockpit avait appelé jour après jour les pilotes à cesser le travail pendant six jours non consécutifs. Au total, environ 4.500 vols avaient dû être annulés.

7,6 millions de passagers

Malgré cela, le groupe Lufthansa a pu augmenter le nombre de passagers transportés en novembre de 5,9% à environ 7,6 millions de passagers. Cela s'explique pour deux raisons: la première est que le mois de novembre 2015 avait lui-même été lourdement affecté par une grève de sept jours du personnel de cabine, et la deuxième est que les autres compagnies du groupe, notamment Swiss et Austrian Airlines, ont, du fait des annulations de vols chez Lufthansa, augmenté leur trafic.

Lufthansa et Cockpit n'ont toujours pas trouvé de terrain d'entente. La direction a fait une nouvelle proposition d'augmentation salariale fin novembre à Cockpit, qui a annoncé vendredi accepter de revenir à la table des négociations la semaine prochaine et même de discuter d'une "possible médiation".

Ce conflit dure maintenant depuis plusieurs années. Selon Lufthansa, les différents épisodes de grève des pilotes lui avaient déjà coûté 351 millions d'euros en 2014 et 2015.

J.M. avec AFP