BFM Business

L'usine PSA de Sochaux recrute un millier d'intérimaires

Préparant l'arrivée du SUV Opel Grandland X sur ses chaînes et l'augmentation de la production de la Peugeot 3008, l'usine PSA de Sochaux va recruter près de 1000 intérimaires d'ici l'été pour constituer une équipe travaillant le week-end.

L'usine PSA de Sochaux (Doubs) embauche. Le groupe automobile français, qui regroupe les marques Peugeot, Citroën et DS, prévoit de démarrer sur ce site, à compter de mi-septembre, une équipe vendredi-samedi-dimanche. Ce qui nécessite le recrutement d'environ 1000 salariés en intérim, "si possible" avant las congés d'été de fin juillet selon le porte-parole de l'usine. 

Ce recrutement d'une ampleur "exceptionnelle" dans l'histoire récente du site, permettra d'augmenter la production des Peugeot 3008 et de fabriquer le nouveau modèle "Grandland X" du constructeur allemand Opel, récemment racheté par PSA. Outre des embauches classiques proposées lors de job-datings collectifs, les agences d'intérim recruteront une partie des candidats via un "salon en ligne" de l'emploi.

Recrutement en ligne 

Outre des embauches classiques, proposées lors de job-datings collectifs, les agences d'intérim recruteront une partie des candidats via un "salon en ligne" de l'emploi. Environ 120 postes seront proposés via ce dispositif conçu par Pôle Emploi, qui sera mis en place pour PSA du 12 mai au 7 juillet, indique la direction régionale de Pôle Emploi Bourgogne-Franche-Comté.

Inédite pour PSA Sochaux, cette procédure permettra d'élargir le périmètre des candidatures à toute la France pour des emplois à qualification particulière, spécialistes en maintenance, robotique, électronique.

Le candidat, inscrit sur un site web, sera recontacté par l'employeur pour un rendez-vous téléphonique. L'équipe de week-end de PSA Sochaux travaillera entre 28 et 29 heures par semaine, les vendredis et samedis après-midis et une partie du dimanche.

Les syndicats réclament des embauches en CDI

La nouvelle vague d'intérimaires portera leur nombre à près de 2.500, un niveau jugé excessif comparé aux 8.900 salariés permanents, selon les syndicats. Ceux-ci réclament des embauches en contrat à durée indéterminée, "au minimum 300" pour FO qui souligne que certaines lignes de fabrication risquent de compter plus d'intérimaires que de permanents.

Le site de Sochaux a "fait en sorte d'éviter" ce scénario et a renoué avec les embauches en CDI (70) depuis l'an dernier, a répondu son porte-parole.

"On ne peut plus continuer ainsi, ayons des salariés "sous contrat" PSA pour faire vendre des véhicules PSA", déclare Éric Peultier, secrétaire (FO) du comité d'établissement.

L'équipe VSD devrait entraîner l'embauche d'environ 1000 autres intérimaires chez les sous-traitants locaux de PSA, selon Denis Sommer, élu au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en charge du dialogue social.

A.M. avec AFP