BFM Business

L'Etat va investir un milliard d'euros pour moderniser le Rafale

Dassault aviation a déjà reçu des commandes de 180 avions en provenance de l'Etat.

Dassault aviation a déjà reçu des commandes de 180 avions en provenance de l'Etat. - -

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian a annoncé, ce vendredi 10 janvier, que l'Etat va investir un milliard d'euros pour moderniser l'avion de combat commercialisé par Dassault aviation. Il entend ainsi lui permettre de "se maintenir au meilleur niveau mondial".

L'exécutif cherche-t-il à rendre le Rafale plus attrayant? L'avion de chasse de Dassault aviation, qui n'a toujours pas trouvé preneur à l'export, va ainsi bénéficier d'un investissement d' 1 milliard d'euros en provenance de l'Etat.

"C'est un signal très clair de notre volonté d'investir sur le Rafale, et sur tout un secteur stratégique, celui de l'aéronautique de combat, pour le maintenir au meilleur niveau mondial", a déclaré le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, cité dans un communiqué publié ce 10 janvier.

"C'est également la garantie de disposer sur le long terme d'une ligne de produits qui répondront aux exigences de l'export", a-t-il ajouté.

Cette nouvelle version permettra notamment d'intégrer à l'avion de combat le nouveau missile longue portée Méteor et la nacelle de désignation laser de nouvelle génération "PDL NG".

Un appareil qui cale à l'étranger

A ce jour, 180 avions Rafale ont été commandés par la France et 126 appareils ont été livrés. Le gouvernement, qui est donc le premier et seul acheteur du Rafale, table sur la montée en puissance des exportations pour pouvoir diminuer ses propres commandes à Dassault.

Mais l'avion peine à décoller à l'étranger. En décembre dernier, le Brésil lui a préféré le Gripen de Saab, un modèle moins coûteux, pour équiper son armée. En Inde, le méga-contrat portant sur 126 appareils tarde à être finalisé avec les autorités indiennes et risque de ne jamais voir le jour.Il pourrait toutefois être bouclé en mars prochain.

J.M. avec Reuters