BFM Business

Immatriculations: nette baisse de la part du diesel

Le marché automobile français a enregistré une hausse de 0,6% en octobre.

Le marché automobile français a enregistré une hausse de 0,6% en octobre. - Sébastien Boz - AFP

Le marché automobile français a affiché une légère hausse de 0,6% en octobre. Mais PSA et Volkswagen n'ont pas suivi la tendance. La part du diesel est tombée à 54,5%.

Le mois d'octobre n'aura pas été exceptionnel. Le marché automobile français du neuf s'affiche en très légère hausse (0,6% à 161.030 unités) en raison d'un jour ouvrable en moins par rapport à 2014, a annoncé lundi le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

A nombre de jours ouvrables comparable, la hausse des immatriculations est de 5,1%, soit un léger ralentissement par rapport à la tendance sur dix mois (+5,7%), selon la même source. Le CCFA attend une croissance de 4% à 5% du marché automobile français sur l'ensemble de 2015.

Fait intéressant: la part du diesel est tombée à 54,5%, contre 55,7% en septembre. Sur les dix premiers mois de l'année, la proportion de voitures particulières neuves au gazole mises sur les routes s'établit à 57,8% contre 64,3% lors de la même période de 2014.

Recul pour Volkswagen

D'ailleurs, les immatriculations du groupe Volkswagen, qui étaient restées vigoureuses en septembre malgré la crise que le groupe traverse, ont décéléré en octobre et affichent une progression de 2,7%. Les immatriculations de la seule marque VW ont baissé quant à elles de 3% alors qu'elles étaient en hausse de 11,5% en septembre.

Mais Volkswagen n'est pas le seul à avoir vécu un mois compliqué. Le groupe PSA Peugeot Citroën a subi un net revers avec des immatriculations de voitures neuves en baisse de 6,3%. Un recul entraîné par une chute de 12% de la marque Citroën. 

Son rival Renault a en revanche progressé de 2,9%. 

D. L. avec agences