BFM Business

Île-de-France: la gratuité des transports en cas de pic de pollution remise en cause

Bientôt la fin de la gratuité des transports en cas de pic de pollution ?

Bientôt la fin de la gratuité des transports en cas de pic de pollution ? - FRANCK FIFE / AFP

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, imagine un forfait jour financièrement avantageux pour inciter les automobilistes à utiliser les transports en commun en cas de pic de pollution, selon Le Parisien.

Les Franciliens en ont désormais l’habitude. À chaque pic de pollution entraînant la circulation alternée, les transports publics deviennent gratuits. Mais ce dispositif jugé trop coûteux et peu efficace est aujourd’hui menacé, d’après une information du Parisien.

En effet, la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, songerait à mettre en place un "titre de transport utilisable lors des épisodes de pollution", d’après le site du quotidien qui précise que cette proposition devrait être présentée aux administrateurs du Syndicat des transports franciliens (Stif) dès mercredi. Dans le détail, ce forfait jour serait valable dans toutes les zones de la région et coûterait 3,80 euros, soit le prix de deux tickets de métro.

"Le Stif n’a pas les moyens de prendre en charge les 80 millions d’euros que pourrait coûter la gratuité totale en 2017. Nous allons demander à l’Etat de payer, mais j’ai peu d’espoir d’avoir une réponse favorable", a déclaré Valérie Pécresse au Parisien, qui rappelle qu’à compter 15 janvier, les vignettes Crit’Air, qui permettront de classer les véhicules en fonction de leurs émissions, polluantes remplaceront la circulation alternée.

P.Louis