BFM Business

General Motors veut supprimer 2600 postes en Europe

L'américain GM supprimera 2600 emplois en Europe

L'américain GM supprimera 2600 emplois en Europe - -

Les activités européennes de General Motors sont toujours lourdement déficitaires. Le constructeur a donc décider de prendre des mesures drastiques sur les emplois en Europe.

General Motors (GM) tente de renouer avec la rentabilité en Europe. Pour cela, le numéro un américain de l'automobile a annoncé mercredi 31 octobre qu'il supprimerait 2600 emplois au total en 2012 en Europe, essentiellement en Allemagne, en Grande-Bretagne et en France, en majorité sous forme de départs en retraite ou de départs négociés.

Quelque 2300 personnes ont déjà quitté la division européenne du groupe depuis le début de l'année, a précisé un porte-parole en marge de la conférence d'analystes du groupe.

Une conséquence directe de la baisse de ses activités européennes. Le groupe table, en effet, sur une perte d'exploitation annuelle de 1,5 à 1,8 milliard de dollars, en fonction des restructurations qui auront été entreprises au quatrième trimestre. En 2011, il avait perdu 747 millions de dollars sur le Vieux Continent, où sa marque principale est l'allemande Opel.

Bénéfice supérieur aux attentes pour l'ensemble du groupe

Néanmoins, pour l'ensemble du groupe, GM a publié un bénéfice trimestriel bien supérieur aux attentes. Il a réalisé au troisième trimestre un bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires de 1,48 milliard de dollars, soit 89 cents par action, contre 1,74 milliard (1,03 dollar/action) un an auparavant. Hors éléments exceptionnels, GM a gagné 93 cents par action alors que les analystes prévoyaient en moyenne un bénéfice par action de 60 cents seulement.

Le chiffre d'affaires a progressé à 37,6 milliards de dollars contre 36,7 milliards un an plus tôt. Le consensus le donnait à 35,7 milliards.

BFMbusiness.com