BFM Business

François Hollande salue le "contrat historique" d'Airbus

La commande portera sur 234 appareils A320

La commande portera sur 234 appareils A320 - -

Le président de la République a annoncé, ce lundi 18 mars, qu'Airbus a remporté un important contrat pour fournir 234 A320 à la compagnie indonésienne Air Lion. Il a salué "un contrat historique".

C'est désormais officiel. Ce lundi 18 mars, le président de la République François Hollande a lui-même décidé d'annoncer la méga commande décrochée par l'avionneur européen Airbus.

La filiale d'EADS engrange ainsi 234 commandes portant sur l'A320, confirmant sa bonne santé, après avoir déjà obtenu une commande de 117 appareils de la famille A320, vendredi 15 mars, de la part de Turkish Airlines.

François Hollande a ainsi salué "une commande historique pour Airbus". Le président a précisé que cette commande est "historique par son ampleur" (...) historique aussi par le lien entre une grande entreprise européenne et une grande entreprise asiatique. Il est historique parce qu'il ouvre des perspectives pour l'aéronautique mais également pour l'industrie entre nos deux continents".

Le contrat représente 18,4 milliards d'euros soit "le plus gros contrat de l'aviation civile d'Airbus en montant", selon la présidence de la République. Selon cette dernière, ces commandes représentent "5.000 emplois en France sur 10 ans".

Mais léger hic de communication, sur les emplois généré par ce contrat. L'Elysée, sur son compte twitter officiel, a parlé de 5.000 emplois "créés" quand Airbus préfère parler de 5.000 emplois sécurisés, comme l'explique le journaliste du Monde Thomas Wieder, sur Twitter.

Grâce à ce contrat, #Airbus va pouvoir créer 5000 emplois pendant 10 ans. #DirectPR #LionAir
— Élysée (@Elysee) 18 mars 2013
Hollande : "Airbus grâce à ce contrat va pouvoir créer 5000 emplois pendant 10 ans". Le mot créer est exagéré, chez Airbus on dit sécuriser
— Thomas Wieder (@ThomasWieder) 18 mars 2013

Une opération de communication pour François Hollande

Pour François Hollande, cette annonce permet de donner de la plus belle des façons le coup d'envoi de la semaine de l'industrie, qui se déroule du 18 au 24 mars.

Elle lui donne aussi l'occasion de s'afficher aux côtés d'une entreprise florissante, dont le siège social est basé à Toulouse. Une façon pour lui de continuer à mettre en valeur les sociétés en croissance, après avoir visité les laboratoires Urgo, la semaine dernière.

Et le président d'ajouter: "Notre ambition au plan européen, c'est non seulement de poursuivre la belle aventure d'EADS mais également de concevoir d'autres EADS pour d'autres secteurs économiques avec nos partenaires européens".

Airbus engrange

Pour Airbus, cette commande montre un peu plus la vigueur de son A320. A mois de février, Airbus avait déjà enregistré 162 commandes nettes dont 125 concernaient l'A320.

“Les appareils de la famille A320, affichant une consommation de carburant réduite, permettront à Lion Air d’atteindre les coûts d’exploitation les plus bas possible et de continuer à offrir les tarifs les plus compétitifs d’Asie”, a déclaré, à ce sujet, Rusdi Kirana, co-fondateur et directeur du groupe Lion Air.

Avec les nouvelles commandes de Turksih Airlines et Lion Air, Airbus semble bien parti pour battre le chiffre de 914 commandes brutes enregistrées l'année passée.

Par ailleurs, ce contrat lui permet de faire bonne figure face à la concurrence de plus en plus forte de Boeing. Le rival américain d'Airbus l'a dépassé l'année dernière, en termes de commandes. Et si l'Européen a le vent en poupe, Boeing n'est pas en reste: selon des informations de presse, il serait sur le point d'officialiser une commande d'au moins 170 B737, en provenance de la compagnie Ryanair.

Julien Marion (texte) et Marie-Emilie Catier et Clothilde Hazard (sujet vidéo) et Benjamin Dubois (deuxième sujet vidéo)