BFM Business

Faux espionnage chez Renault: des documents déclassifiés

BFM Business

La Commission consultative du secret de la défense nationale (CCSDN) a donné un avis favorable à la déclassification d'un document du ministère de l'Intérieur concernant l'enquête judiciaire sur l'affaire de faux espionnage qui avait touché Renault au début de l'année 2011.

Dans cet avis, publié vendredi au Journal officiel, la CCSDN ne précise pas l'origine du document mais, selon une source proche de l'enquête, il s'agirait d'une note de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

Il revient maintenant au ministre de l'Intérieur Manuel Valls de suivre ou non la CCSDN, dont les quelque 190 avis ont toujours été suivis par les autorités gouvernementales concernées.

Manuel Valls avait saisi la CCSDN le 30 août d'une requête en déclassification datée du 28 juin d'Hervé Robert, vice-président chargé de l’instruction à la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) au tribunal de grande instance de Paris. Ce magistrat est chargé de l’information ouverte des faits de "dénonciations calomnieuses au préjudice de divers anciens salariés et d’escroqueries en bande organisée dont la société Renault aurait été victime".

BFM Business & AFP