BFM Business

Eurostar draine de plus en plus de voyageurs

Le trafic d'Eurostar continue de croître en 2013.

Le trafic d'Eurostar continue de croître en 2013. - -

Le trafic d'Eurostar a augmenté de 2% en 2013 par rapport à 2012, alors que les liaisons étaient déjà chargées l'année précédente en raison des JO. Les ventes de billets ont crû de 7% sur l'année.

Avec l'effet des Jeux Olympiques de Londres en 2012, on aurait pu s'attendre à un repli du trafic ferroviaire entre la France et l'Angleterre l'année suivante. C'est l'inverse qui s'est produit. Eurostar a vendu 7% de billets en plus en 2013 par rapport à 2012, selon les résultats publiés par l'entreprise ce mercredi 5 mars. Globalement, le trafic a augmenté de 2%, et ainsi dépassé, pour la première fois, le seuil des 10 millions de voyageurs annuels.

Le train transmanche qui célèbrera ses 20 ans en novembre 2014, publie aussi un résultat d'exploitation en hausse, de 4% à 54 millions de livres. Le produit de ses ventes est passé de 799 millions de livres en 2012 à 857 millions en 2013. 

Pour le directeur général du groupe, Nicolas Petrovic, c'est le signe de la "reprise économique en Grande-Bretagne", perceptible "depuis le milieu de l'année 2013".

Au cours de l'année, les voyages affaires ont certes progressé de 6,2%, mais moins que les voyages loisirs, en hausse, eux, de 7,5%. A noter, la fréquentation de passagers venus de pays extra-européens a augmenté de 18%.

Foule de nouvelles liaisons en préparation

Pour 2014, Eurostar entend aller chercher encore plus de nouveaux voyageurs. L'entreprise va tenter de prendre davantage de parts aux compagnies aériennes sur les liaisons Paris-Londres, Paris-Bruxelles, et surtout Amsterdam-Londres, le plus grand marché aérien du monde. Elle lancera ainsi une ligne directe sur ce trajet fin 2016, et traville à un accord avec Deutschebahn pour créer des liaisons avec l'Allemagne.

La compagnie va en outre pérenniser les lignes estivales entre Londres, Lyon et la Provence, et tester une nouvelle desserte saisonnière, cette fois entre la capitale britannique et les Alpes l'hiver.

Toutes ces perspectives sont une bonne nouvelle également pour Eurotunnel, qui touche des droits de douane sur les passages des trains Eurostar. L'opérateur du tunnel avait d'ailleurs grillé la politesse à la compagnie en annonçant ce record au moment de la publication de ses résultats, en janvier.

N.G.