BFM Business

Dubaï pourrait accueillir le premier train supersonique Hyperloop

Le PDG de DP World Group, Sultan Ahmed Ben Sulayem, va obtenir un siège au conseil d'administration de Hyperloop One.

Le PDG de DP World Group, Sultan Ahmed Ben Sulayem, va obtenir un siège au conseil d'administration de Hyperloop One. - Hyperloop

Le géant de l'industrie portuaire de Dubaï, DP World Group, a investi 50 millions de dollars dans le train futuriste à grande vitesse Hyperloop. Le groupe veut l'utiliser pour transporter des containers entre le port de Jebel Ali et un nouvel entrepôt à Dubaï.

"Imaginez, vous pourrez vivre à Riyad, travailler à Dubaï, aller voir un film au Qatar et dîner à Abou Dabi, et tout cela dans la même journée." Ce rêve de Saif-al-Aleeli, le président de la fondation Dubaï Future, pourrait bientôt devenir réalité. Et cela grâce à Hyperloop, le train supersonique (1.220 km/h) imaginé par Elon Musk.

Ce moyen de transport terrestre qui a passé ses premiers tests avec succès pourrait avoir comme premier client la ville de Dubaï, selon le Wall Street Journal. Et ce projet est déjà en bonne voie. DP World, le groupe qui gère le port de Dubaï, a confirmé son intention d’investir 50 millions de dollars dans Hyperloop One, le groupe qui développe ce projet futuriste.

Un sultan obtient un siège au conseil d'administration

Il ne s’agit pas encore de transporter des touristes. DP World Group explore la possibilité d'utiliser le système Hyperloop pour déplacer des containers entre le port de Jebel Ali et un nouvel entrepôt à Dubaï.

Après cet investissement, le PDG de DP World Group, Sultan Ahmed Ben Sulayem, va obtenir un siège au conseil d'administration de Hyperloop One, "apportant à l'entreprise son expertise profonde dans la gestion complexe du fret et une manière de penser mondiale".

Avec cette nouvelle levée, Hyperloop One dit avoir désormais obtenu un total de 160 millions d'investissements. Elle compte notamment à son capital, aux côtés de plusieurs fonds de capital-risque, la société française de chemins de fer SNCF, une branche d'investissement du conglomérat industriel américain General Electric (GE Ventures) ou encore le fonds souverain russe RDIF.

Pour assurer la gestion de ces fonds, Hyperloop One vient de recruter Brent Callinicos au poste de conseiller financier. Cet expert était auparavant directeur financier d'Uber Technologies.

Pascal Samama avec AFP