BFM Business

Des Renault Zoé se muent en taxis-robots aux États-Unis

La start-up nuTonomy a été rachetée par l'équipementier automobile Delphi en octobre 2017.

La start-up nuTonomy a été rachetée par l'équipementier automobile Delphi en octobre 2017. - NuTonomy

Lyft, le rival d'Uber aux États-Unis, lance un test grandeur nature de réservation en ligne de voitures sans conducteur à Boston: des Renault Zoé transformées en taxis-robots par une start-up américaine.

Renault voit sa Zoé traverser l'Atlantique pour se destiner à un usage atypique. Certains clients de Lyft à Boston, grand rival d'Uber dans les VTC aux États-Unis, vont voir se présenter à eux la voiture électrique made in France, sans chauffeur, pour assurer la course commandée depuis leur smartphone. Ce test grandeur nature sera proposé via l'application mobile de Lyft aux clients sur la zone du port de la cité du nord-est des États-Unis.

Ces taxis-robots sont l'oeuvre de la start-up américaine nuTonomy. Fondée en 2013, elle coopère avec Lyft pour lancer à terme un service de réservation de taxis-robots. "Nous voulons que le grand public essaye lui-même les voitures sans chauffeur de façon à mieux comprendre l'impact que cette nouvelle technologie pourrait avoir sur leurs vies" ont commenté les deux partenaires.

-
- © Certains clients de Lyft à Boston verront arriver une voiture autonome lorsqu'ils commanderont une course sur l'application.

Pour les besoins du test, cette jeune société a équipé la Renault Zoé électrique de sa technologie de conduite sans chauffeur qu'elle avait déjà testée à Singapour pour un usage comparable de service de taxis-robots à la demande. Le potentiel technologique de nuTonomy a séduit le puissant équipementier automobile américain Delphi (17,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel en 2017) qui a racheté la start-up en octobre 2017 pour 450 millions de dollars (380 millions d'euros).

Groupes technologiques et constructeurs automobiles se sont lancés dans une véritable course de vitesse à qui fera rouler les premières voitures autonomes à grande échelle. Waymo, filiale d'Alphabet/Google, teste déjà des véhicules sans chauffeur en Arizona (sud ouest des États-Unis) auprès du grand public et envisage aussi de lancer à terme un système de taxis autonomes.

De son côté, Uber a passé commande à Volvo de 24.000 SUV qu'il équipera de sa technologie de voiture autonome, déjà testée dans la ville nord-américaine de Pittsburgh. La semaine dernière, le constructeur automobile américain General Motors a dit qu'il comptait lancer une flotte de taxis autonomes en 2019.

Frédéric Bergé