BFM Business

Découvrez les rames ultra-modernes du futur TGV Paris-Bordeaux

-

- - SNCF

Wagon bar plus chaleureux, présence de bois et de cuir, sièges dans le sens de la marche... Visite guidée du TGV affecté à la ligne "L'Océane" qui mettra Paris à 2 heures de Bordeaux.

Des années que les Bordelais l'attendaient. La Ligne à grande vitesse L'Océane qui reliera Paris à Bordeaux en à peine plus de 2 heures (contre 3h14, au mieux, aujourd'hui) est sur les rails. C'est au mois de décembre que ce nouveau TGV sera inauguré. Mais c'est le 2 juillet 2017 qu'il pourra emprunter les nouvelles voies lui permettant de rouler à pleine vitesse entre Tours et Bordeaux. Les TGV pourront alors rallier Paris à La Rochelle en 1h42 et Pau ne sera plus qu'à 4h09 de la capitale.

Ce projet aura nécessité plus de 5 ans de travail pour un budget total de 7,8 milliards d'euros. Un chantier colossal financé à travers un partenariat public-privé mettant à contribution plus de 50 collectivités qui ont apporté au total quelque 3 milliards d'euros.

Dès fin décembre, sur la ligne Paris-Bordeaux-Toulouse, quatre rames seront mises en circulation puis lorsque la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique sera ouverte au trafic, 17 rames rejoindront le parc pour atteindre 40 rames à fin 2019. Ce nouveau TGV pourra transporter 10% de voyageurs en plus par rapport au matériel précédent, soit un total de 556 places.

Wifi et réalité augmentée

Le projet est devenu un peu plus concret ce mercredi 14 septembre à la faveur de la présentation par la SNCF de l'aménagement des nouvelles rames. Car, qui dit nouvelle ligne, dit en général nouvel aménagement. Et il faut bien avouer qu'avec cette nouvelle ligne, le fleuron de la SNCF prend un coup de jeune. D'abord au niveau technologique. "Ce TGV sera connecté avec du WiFi embarqué pour nos clients", explique Guillaume Pepy, le patron de la SNCF. Une technologie omniprésente dans les rames avec notamment la possibilité d'avoir des informations en réalité augmentée au wagon-bar ou dans l'espace nurserie. 

Les fauteuils auront droit à leur mise à jour technologique. Si les prises de courant seront désormais présentes en seconde ainsi que des connectiques USB personnelles, les sièges de premières sont littéralement transformés en bureau connecté. Derrière la tablette se trouve en effet un bloc qui propose une prise de courant, un port USB ainsi qu'une petite liseuse personnelle. Le siège dispose en outre d'une seconde mini-tablette permettant de brancher son smartphone.

Des sièges dans le sens de la marche

-
- © -

C'est bel et bien sur la première classe que le gros de l'effort de la SNCF a été porté. Avec, d'abord, une nouveauté dans l'organisation des sièges: ils seront presque tous (en dehors du carré) orientés dans le sens de la marche. Une innovation inspirée du Shinkansen japonais qui le propose à tous ses passagers, y compris en deuxième classe. Le repos est par ailleurs facilité, assure la SNCF, grâce à une inclinaison plus importante par rapport à l’ancien modèle (+10 degrés). Sous chaque siège, un bagage peut être glissé afin de ne pas encombrer l’espace pour les jambes. 

-
- © -
-
- © -

Mais c'est le wagon-bar qui sans doute subi le plus gros lifting dans ces nouvelles rames. Plus lumineux et chaleureux avec ses plaques de bois clair au plafond, le bar offrira aux clients la possibilité de s'asseoir dans des petites alcôves.

-
- © -

La voiture Bar TGV accueille ainsi les voyageurs à un comptoir de commande en bois véritable. Pour faciliter le choix des voyageurs, un "menu-board" surélevé, favorisant la lecture à distance et une vitrine réfrigérée, exposant les produits frais, ont été installés. 

-
- © -
Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco