BFM Business

Coup de frein pour Renault

Le marché européen impacte directement le chiffre d'affaires de Renault, au grand dam de Carlos Goshn (au centre)

Le marché européen impacte directement le chiffre d'affaires de Renault, au grand dam de Carlos Goshn (au centre) - -

Le chiffre d'affaires du groupe, en baisse de plus de 13% sur le troisième trimestre, a été annoncé jeudi 25 octobre. Mais si l'Europe impacte fortement ses résultats, l'international lui tend les bras.

Renault a publié hier un chiffre d'affaire en baisse de plus de 13 % sur le troisième trimestre, à 8.5 milliards d'euros. Le plongeon du marché européen impacte directement le constructeur, dont le centre de gravité vient de basculer. Plus d'une vente sur deux est désormais effectué à l'international. Renault a réalisé de belles performances dans différentes régions. Comme la Russie, l'Algérie, mais surtout le Brésil. Le groupe a bénéficié de la prime à la casse brésilienne pour réaliser une progression de ses ventes de plus de 30 %.

Renault espère une trésorerie positive

Sur l'ensemble de ces marchés, Renault bénéficie de la gamme Dacia. Cette tendance devrait se poursuivre avec le lancement progressif dans ces pays de nouveaux modèles, dont le monospace Lodgy. Mais cette croissance à l'international ne permettra pas de compenser la baisse des ventes de Renault en Europe. Du coup, le groupe ne compte plus pouvoir atteindre cette année le même niveau de ventes que celui réalisé l'an dernier. En revanche, Renault espère toujours dégager une trésorerie positive. La course aux économies va donc se poursuivre voir être renforcée.

Mathieu Sévin