BFM Business

Comment Air France répond au low cost, aux trains et aux autocars

Hop! est la filiale à bas coût d'Air France

Hop! est la filiale à bas coût d'Air France - Eric Piermont - AFP

Hop! Air France, la filiale à bas coût de la compagnie aérienne a présenté, ce jeudi 2 avril, son offre commerciale portant sur les vols intérieurs. Certains billets seront même proposés à 49 euros.

Air France abat ses cartes. La compagnie aérienne a présenté, ce jeudi 2 avril à Lyon, son offre commerciale pour les vols domestiques désormais réunis sous la bannière Hop! Air France.

L'ambition du groupe: prendre des parts de marché au train, aux compagnies aériennes low cost et aux autocars. Aujourd'hui, sur les trajets domestiques, "les gens prennent à 65% la voiture, à 25% le train et l'avion à 10%. Sur le transport aérien, on a à peu près 80% sur nous et 20% chez les autres", a souligné Lionel Guérin, directeur général délégué Hop! Air France, lors d'une conférence de presse.

"Ce n'est pas une riposte que (vis-à-vis du) low cost, mais vis-à-vis du maillage territorial (...), le train, et les autocars qui arrivent", a-t-il ajouté.

Des vols à moins de 50 euros

Pour y parvenir, la compagnie va proposer 130 lignes d'ici l'été (600 vols quotidiens), au départ principalement de Lyon et de Paris-Orly, mais aussi de Nice, Toulouse, Bordeaux et Marseille et d'autres villes françaises ou dans des pays limitrophes.

D'un point de vue commercial, au moins 10% des places seront vendues au prix offensif de 49 euros TTC l'aller (hors frais de service).

Avec cette nouvelle "offre commerciale simplifiée et unifiée", Air France entend redresser son activité court-courrier, dite de point à point. En 2014, elle a essuyé une perte de 140 millions d'euros pour 1,7 milliard de chiffre d'affaires.

La "feuille de route" désormais est d'être à l'équilibre en 2017 en baissant les coûts pour être plus compétitifs grâce à la réunification des réseaux Hop! et Air France sur le domestique et en adaptant la taille des avions à la demande, grâce à une flotte diversifiée, détaille Lionel Guérin.

"La reconquête du marché domestique"

Par exemple, sur une ligne, la journée pourra commencer par un Airbus, un avion de taille plus modeste pouvant prendre le relais dans l'après-midi.

La compagnie dispose en effet de 35 Airbus (142 à 212 sièges), 20 ATR (48 à 72 sièges), 25 CRJ (50 à 100 places) et 16 Embraer (50 à 100 places).

Cette offre signe la "reconquête du marché domestique face aux autres offres de transport" estime le PDG du groupe Air France-KLM, Alexandre de Juniac, dont l'ambition est de "récupérer quelques points de part de marché, ce qui est déjà "énorme" souligne-t-il puisque ce marché se compte en dizaine de millions de passagers.

Hop!, née de la fusion en janvier 2013 entre les trois compagnies régionales Airliner, Brit Air et Regional, était jusqu'à présent la filiale régionale d'Air France.

Mais la compagnie française a souhaité restructurer ses offres long, moyen et court-courrier pour renouer avec la croissance. Elle avait ainsi annoncé fin novembre son intention de réunir dès avril 2015 sous la bannière Hop! tous les vols domestiques de Hop! et d'Air France avec l'objectif de gagner en réactivité commerciale et en flexibilité.

J.M. avec AFP