BFM Business

Cinquante voitures vendues à Cuba en six mois

Un concessionnaire Peugeot à La Havane.

Un concessionnaire Peugeot à La Havane. - -

Depuis la levée des restrictions sur les achats de véhicules, le 1er janvier, les ventes n'ont pas dépassé 1,28 million de dollars, selon les chiffres publiés lundi 30 juin par Cubadebate.com. Les prix sont beaucoup trop élevés par rapport aux revenus des Cubains.

Ce sont des chiffres biens éloignés des immatriculations automobiles françaises. Selon les données révélées par le site Cubadebate.com lundi 30 juin, les concessionnaires d'Etat cubains ont écoulé... 50 voitures et quatre motos dans tout le pays lors des six premiers mois qui ont suivi la levée, en janvier, des restrictions imposées pendant un demi-siècle pour l'achat de véhicules. Le total des ventes ne dépasse ainsi pas 1,28 million de dollars, soit un peu plus de 900.000 euros.

Les Cubains, qui devaient jusque-là se munir d'une autorisation gouvernementale pour faire l'achat d'une automobile, avaient accueilli favorablement la levée des restrictions, avant de découvrir les prix très élevés.

66.000 euros pour une 206

Un revendeur Peugeot de La Havane affichait en janvier le prix de 91.000 dollars (soit 66.000 euros) pour une Peugeot 206 millésime 2013 et 262.000 dollars (191.000 euros) pour le modèle 508.

Les prix demandés ont suscité le mécontentement chez la minorité de Cubains qui pouvait envisager d'acheter une voiture. Le salaire de la plupart des fonctionnaires tourne autour de 20 dollars par mois.

J.M. avec Reuters