BFM Business

Cette start-up vous aide à vendre votre voiture d’occasion aussi facilement qu'un sac à main

Un tiers de confiance sur place lors de la vente de votre voiture, c'est ce que propose Bonnie&Car.

Un tiers de confiance sur place lors de la vente de votre voiture, c'est ce que propose Bonnie&Car. - AFP

Un tiers de confiance qui vous aide à vendre votre voiture d’occasion au meilleur prix, tout en évitant les arnaques, c’est le concept de la start-up Bonnie&Car.

Vendre une voiture d’occasion sur internet aussi simplement qu’un sac de seconde main, c’est ce que propose Bonnie&Car. Cette start-up fondée fin 2015 a été imaginée par Maxime Grandjean, ancien membre de l’aventure fashion Vestiaire Collective.

700 tiers de confiance partout en France

Reprenant l’idée du tiers de confiance appliquée par le site de vente de sacs et vêtements entre particuliers, cet ingénieur a appliqué la méthode pour la vente de voitures d’occasion: un coaching tout au long du processus de cession, uniquement rémunéré si la vente est finalement conclue.

"L’essentiel dans notre métier est l’accompagnement à la vente, explique Maxime Grandjean. Vendre sa voiture peut vite se transformer en une série d’étapes anxiogènes. Nous sommes là pour offrir l’aide de professionnels".

700 garagistes et mécaniciens sont ainsi partenaires de Bonnie&Car dans toute la France. Le marché se veut colossal. Trois voitures vendues sur quatre sont des voitures d’occasion, et les deux tiers des transactions se déroulent entre particuliers.

De l'annonce à l'assistance le jour de la vente

La start-up aide d’abord le vendeur à définir le bon prix, en lui promettant un gain minimum de 500 euros par rapport à une reprise sèche de sa voiture. Bonnie&Car évalue la demande, et les prix pratiqués sur d’autres sites. La start-up aide ensuite le vendeur à rédiger l’annonce la plus complète possible, en validant par téléphone l’état et l’historique de la voiture, par exemple concernant le contrôle technique ou les différentes réparations, via 200 points de contrôle. Bonnie&Car filtre ensuite les appels, une fois l’annonce en ligne.

"Le vendeur n’est pas dérangé par de multiples appels qui ne se concrétisent pas en vente, il ne reçoit que les appels d’acheteurs réellement prêts à faire une offre, précise Maxime Grandjean. Neuf fois sur 10, un acheteur qui vient au rendez-vous avec un chèque de banque repart avec le véhicule".

L’atout de Bonnie&Car se niche surtout dans l’assistance au vendeur et à l'acheteur lors des visites face aux véhicules. L’un des 700 garagistes peut ainsi conseiller le vendeur lors de la négociation, et apporter des précisions sur d’éventuels soucis mécaniques ou questions techniques. Comme un tiers de confiance, qui passe aussi par l'authentification du chèque de banque ou l'immatriculation du véhicule. Bonnie&Car touche pour cela en moyenne 4% du montant de la vente. Après les voitures, Bonnie&Car s’est lancé dans la vente des deux-roues depuis septembre.
Pauline Ducamp