BFM Business

Cette nouvelle ligne du TGV japonais qui mise sur le grand luxe

-

- - Wikimedia

"Salon d'attente grand luxe, sièges dignes d'un jet privé, dîner au saké... La nouvelle ligne de Shinkansen qui relie Tokyo aux stations de ski d'Hokkaido dans le nord de l'archipel nippon risque de faire mal aux compagnies aériennes."

Connu pour son insolente ponctualité et ses sièges pivotants permettant de toujours voyager dans le sens du train, le Shinkansen (le TGV japonais) va-t-il imposer un nouveau standard dans le luxe? La compagnie japonaise Hokkaido Railway Co. va inaugurer ce samedi 26 mars une nouvelle ligne qui va sûrement faire réfléchir les voyageurs qui ne jurent que la business class.

Cette ligne relie désormais à grande vitesse Tokyo à Hakodate sur l'île d'Hokkaido située au nord de l'Archipel. Une destination bien connue des amateurs de ski au Japon. Une population aisée qui pourrait se laisser tenter par les services 3 étoiles d'une rame spéciale implantée en tête du Shinkansen assurant cette desserte. La GranClass qui tire son nom du français "grand" propose ainsi aux voyageurs d'accéder à un salon d'embarquement en gare de Tokyo. Dans ce Gold Lounge, ils pourront attendre tranquillement le départ du train dans de confortables sièges en cuir. Comme dans les salons business des compagnies aériennes, ils auront droit à des boissons, des magazines et un accès gratuit à internet. Le tout dans un cadre soigné.

-
- © Tetsudo Shinbun

Une fois embarqué dans le train, les passagers sont accueillis par une hôtesse qui leur indique leur placement. L'intérieur rappelle les cabines classes affaires des grandes compagnies aériennes ou des grands jets privés. Les sièges font 52 centimètres de large et les passagers disposent de 130 cm devant eux pour étirer les jambes. Les fauteuils disposent de petites lampes individuelles ainsi que de commandes pour appeler l'hôtesse.

-
- © -

Un luxe que les Japonais pourront s'offrir pour un tarif moins élevé que l'avion. Il faudra compter 303 euros (38,280 yens) le voyage soit 50 euros de moins que le même trajet en classe affaire sur la compagnie japonaise All Nippon Airways (ANA) dont les sièges sur le réseau domestique sont moins luxueux.

Seul inconvénient: le trajet sera tout de même plus long, comme le souligne Yahoo Japan. Le voyage en train dure 4 heures et demi (soit 50 minutes de moins que sur l'ancienne ligne) alors que même en prenant en compte les transferts ville-aéroport, il ne faut que 3 heure et 20 minutes en avion. 

Un écart que la compagnie ferroviaire entend compenser en jouant la carte du luxe. "Passer 4 heures dans un train c'est ennuyeux, reconnait Masayuki Kubota, analyste chez Rakuten Securities sur Bloomberg. Ils doivent donc se démarquer en offrant plus de services." Mais selon le président d'ANA ça ne suffira pas. "Compte tenu du temps qu'il faut pour parcourir le trajet en train, nous ne pensons pas que les passagers de l'aérien seront attirés de sitôt", a assuré Osamu Shinobe lors d'une conférence de presse en début d'année.

-
- © -

La Granclass sera de toute façon réservée à une petite élite. La rame ne comprend que 18 places contre 55 en business (l'équivalent de la première du TGV français).

Frédéric Bianchi