BFM Business

Carlos Ghosn: la Zoé a besoin du bonus écologique "pour 3-4 ans"

La Renault Zoé sera bientôt disponible chez les concessionnaires, mais la question du chargement de la voiture électrique reste ouverte.

La Renault Zoé sera bientôt disponible chez les concessionnaires, mais la question du chargement de la voiture électrique reste ouverte. - -

L’aventure électrique débute enfin pour Renault, qui va commercialiser la Zoé. A cette occasion, Carlos Ghosn a présenté les atouts de sa nouvelle voiture, jeudi14 mars, à Lisbonne.

Après près de cinq ans d’attente, Renault devrait livrer les premières voitures Zoé dans quelques semaines. Totalement électrique, cette voiture possède trois avantages majeurs: un faible coût d’utilisation, pas d’odeur et surtout pas de bruit. Cela se ressent au démarrage, où il suffit d’appuyer sur un bouton. Un indicateur sur le tableau de bord précise alors que l’on peut démarrer.

Un succès qui dépend de l'autonomie

L’inconvénient de la voiture électrique, c’est son autonomie. Le nombre de kilomètres que l’on peut parcourir avec la charge restante est indiqué en permanence sur le tableau de bord. Pour garantir le succès de la voiture électrique, tout dépendra du nombre de bornes de rechargement disponibles.

Interrogé par BFMBusiness, Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan, a reconnu qu’il suffirait de "mettre un point de chargement électrique au niveau de chaque station d’essence pour que le problème soit réglé". En attendant, le constructeur français a décidé de passer des accords avec des enseignes de la grande distribution pour développer un réseau de bornes.

Une aide gouvernementale nécessaire

C’est un pari ambitieux pour Renault. Le constructeur a une capacité de production de 150.000 véhicules par an, à Flins, dans les Yvelines. Mais actuellement, Renault produit seulement 400 Zoé par semaine. Les tendances sont toutefois encourageantes selon Carlos Ghosn. "Si je compare les ventes des voitures électriques par rapport au début des voitures hybrides, nous sommes sur une pente supérieure", a-t-il expliqué au micro de BFMBusiness.

Les ventes ont largement été soutenues par le bonus écologique. Pour Carlos Ghosn, il s’agit d’une aide de lancement nécessaire, "pour une période de 3-4 ans". "Le bonus permet d’augmenter les ventes, et donc les niveaux de production, et en augmentant les niveaux de production, de baisser les coûts", a justifié le PDG de Renault. Mais rien ne dit que le bonus, qui atteint 7.000 euros en France, sera reconduit l’an prochain.

Mathieu Sévin avec Alice Fenwick