BFM Business

Carlos Ghosn en détention au Japon jusqu'au 22 avril au moins

-

- - Kazuhiro NOGI / AFP

Les autorités japonaises ont prolongé la détention de Carlos Ghosn, l'ancien patron de Nissan, de huit jours jusqu'au 22 avril, a annoncé vendredi le tribunal de district de Tokyo.

Carlos Ghosn reste en prison. Le tribunal de district de Tokyo l'a annoncé ce vendredi. L'ancien patron de Nissan sera en garde à vue jusqu'au 22 avril au moins.

Carlos Ghosn avait été de nouveau arrêté jeudi dernier sur ordre du parquet de Tokyo pour des soupçons d'enrichissement personnel au détriment du constructeur automobile japonais. Il est notamment accusé d'avoir causé à Nissan des pertes financières de cinq millions de dollars (4,45 millions d'euros) entre décembre 2015 et juillet 2018.

L'ancien patron de Renault et de Nissan dément les accusations portées à son encontre et ses avocats estiment que sa détention est illégale.